/news/society

Nous serons plus nombreux en 2066... et plus vieux

Emmanuel Martinez | Agence QMI

L’Institut de la statistique du Québec prévoit que la population continuera d’augmenter dans la province d’ici 50 ans, mais elle sera plus âgée.

Il y aura neuf millions d’habitants au Québec en 2030 et 10 millions en 2066, selon une étude qu’il a publiée jeudi. Présentement, il y a 8,4 millions de personnes qui vivent dans la province.

La population sera par contre vieillissante. L’âge moyen s’établira à 46,4 ans en 2066 contre 41,9 ans en 2016. La proportion des 65 ans et plus devrait atteindre 25% du total de la population en 2031 et 28% en 2066, alors qu’elle s’établissait 18% en 2016.

«Le Québec pourrait compter 45 000 centenaires en 2066, comparativement à environ 2000 en 2016», a écrit l’Institut de la statistique par communiqué. Le nombre de personnes ayant 85 ans et plus pourrait quadrupler d’ici 2066.

Le nombre de décès devrait ainsi surpasser les naissances au début des années 2030, prédit l’organisme gouvernemental.

La croissance de la population sera donc moins forte passant de 1% actuellement à moins de 0,3% dès les années 2040. Cette hausse sera propulsée par un accroissement migratoire.

Main-d’œuvre en baisse

Mauvaise nouvelle pour les employeurs qui se cherchent des travailleurs, puisque la population des 20-64 ans va diminuer, passant de 5 millions en 2016 à 4,9 millions en 2031. Elle remontera ensuite pour s’établir 5,2 millions en 2066.

La part de 20-64 ans reculera sans cesse, passant de 61% du total de la population en 2016, à 54% en 2031, et à 53% en 2066.

«Seules Montréal, Laval et le Nord-du-Québec pourraient voir augmenter, d'environ 10%, l'effectif des 20-64 ans. Dans toutes les autres régions, une diminution devrait être observée, qu'il s'agisse de quelques années d'ici 2031 ou d'une diminution continue sur les 25 années de la projection. En ce qui concerne la part des 20-64 ans dans la population totale, elle devrait être en baisse dans toutes les régions», a précisé l’Institut.

Laurentides et Laval en hausse

Les régions des Laurentides et de Laval seraient celles qui devraient connaitre la plus forte augmentation de leur population. L’Institut prévoit une hausse de 22% d’ici 2041 dans ces deux régions.

La Côte-Nord (- 15%), la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (- 9%), le Bas-Saint-Laurent (- 6%) et le Saguenay-Lac-Saint-Jean (- 6%) sont les seules qui devraient compter sur moins d’habitants en 2041 qu’en 2016.

Dans la même catégorie