/news/law

Pascal Montembeault enregistre 160 plaidoyers de culpabilité

Jean-Francois Desbiens | TVA Nouvelles

Le prédateur sexuel Pascal Montembeault reconnaît avoir commis une centaine de leurres et fait autant de victimes, soit des adolescentes qui habitent différentes régions du Québec.

Jeudi midi, au palais de justice de Sherbrooke, Montembeault a enregistré 160 plaidoyers de culpabilité concernant 102 jeunes filles.

C'est sur les réseaux sociaux, dont le site internet Rencontre ados qu'il piégeait les jeunes filles en se faisant passer pour un adolescent.

Il utilisait un faux profil, celui de Marc-André, pour gagner la confiance des jeunes filles. L'individu de 39 ans originaire de Trois-Rivières utilisait plusieurs moyens de communication: Facebook, Messenger et Skype pour les séduire et, éventuellement, obtenir d'elles des images sexuellement explicites.

C'est à la suite de son arrestation à Sherbrooke à l'été 2017 pour l'agression d'une adolescente qu'il a décidé de s'ouvrir et d’avouer ses crimes aux enquêteurs.

Montembeault était venu expressément de Trois-Rivières pour faire sa rencontre dans un parc de Sherbrooke et ensuite commettre une agression sexuelle complète à l’endroit de la victime. Il avait déjà plaidé coupable pour ses crimes.

Avec les plaidoyers enregistrés jeudi, ce sont donc 103 victimes que Montembeault reconnaît avoir faites et 163 accusations pour lesquelles il avoue ses crimes.

Dans la même catégorie