/news/currentevents

Une enfant de 11 ans mordue à la hanche par un chien

Valérie Gonthier | Journal de Montréal

Gracieuseté

Une mère de Montréal dont l’enfant a été mordue par le chien d’un voisin mardi déplore que l’animal soit encore à proximité et craint pour la sécurité de sa famille.

« Le chien a mordu ma fille et il est encore près de chez moi ? C’est épeurant. Qu’est-ce qui nous dit qu’il ne s’en prendra pas à quelqu’un d’autre ? », lance Cynthia Ménard.

Enfant mordue à la hanche

Photo courtoisie

Sa fille Naomie, 11 ans, a dû être hospitalisée après avoir été mordue à la hanche par un chien. La race de l’animal s’apparente à celle d’un pitbull, a confirmé la police de Montréal, qui est intervenue sur les lieux de l’événement, survenu mardi après-midi, dans le secteur Ville-Émard.

Au moment de l’attaque, Naomie jouait dans la cour arrière de ses nouveaux amis, qui viennent d’emménager à quelques mètres de chez elle. Un des enfants chez qui elle se trouvait est allé chercher son chien, enfermé dans la maison.

« J’ai flatté le chien puis il a commencé à grogner. C’est là qu’il m’a attaquée », explique Naomie.

Sa mère s’affairait à la maison lorsqu’elle a vu sa fille débarquer en pleurant, ensanglantée. Elle a immédiatement appelé le 911 et l’enfant a ensuite été amenée à l’hôpital en ambulance. Elle a eu 13 points de suture à la hanche droite et un à une cuisse.

Peur des chiens

La mère de famille espère que sa fille ne restera pas marquée physiquement par cette attaque. Mais elle s’inquiète aussi de l’état psychologique de celle-ci.

« Naomie a toujours aimé les animaux, mais là, j’ai peur de sa réaction face aux autres chiens. Surtout que, depuis, elle se sent stressée avec son propre chien », se désole Mme Ménard, dont les deux autres enfants ont été témoins de la terrifiante scène, mardi.

Selon la mère, sa fille blessée risque d’ailleurs de perdre une partie de son été. En raison de sa morsure, elle ne pourra pas se baigner dans leur piscine pour quelques semaines ni faire aucune autre activité physique.

Mais puisque le chien n’a pas été saisi par les autorités, pas question que ses enfants jouent dans la ruelle, comme ils ont l’habitude de le faire, a soutenu Mme Ménard.

Surpris qu’il morde

« Je leur demande d’éviter d’aller près de chez ces voisins. Je préfère qu’ils jouent dans la cour, sinon je ne les sens pas en sécurité. C’est fâchant que ce soient mes enfants qui soient privés, tout ça à cause de ce chien », dénonce-t-elle.

Un proche de la propriétaire de l’animal s’est avoué surpris que le chien en vienne à mordre, lors du passage du Journal, mercredi. Surtout que la bête a l’habitude d’être entourée d’enfants, a-t-il dit. La propriétaire de l’animal n’a pas voulu émettre davantage de commentaires.

À la Ville de Montréal, on confirme que le chien devra subir une évaluation de sa dangerosité, puisqu’il est maintenant considéré comme « à risque ». Il doit aussi être muselé, a fait savoir Gabrielle Fontaine-Giroux, relationniste à la Ville. L’animal devra demeurer en tout temps avec son gardien, et ce, jusqu’à nouvel ordre, a-t-elle ajouté.