/news/currentevents

Disparus en hélicoptère: «Gardons espoir», dit un pilote

TVA Nouvelles

Toujours pas de nouvelles du président des Serres Savoura et de son fils, disparus au cours d’un trajet en hélicoptère.

La disparition de Stéphane Roy et de son fils a été signalée jeudi matin, peu avant 10h. Les deux hommes devaient rentrer mercredi, après être partis du lac De La Bidière, dans le secteur Laurentides, mais ils ne sont jamais arrivés à destination de Sainte-Sophie.

À LIRE ÉGALEMENT

Le président des Serres Savoura et son fils disparus

Impossible de savoir, pour le moment, où ils se trouvent ni ce qui s’est passé. «Mais gardons espoir parce qu’il y a plusieurs scénarios qui peuvent se produire», estime toutefois Patrick Lafleur, chef pilote à l’école de pilotage Passport Hélico.

Ce dernier indique d’abord que la zone survolée n’est pas problématique. Par ailleurs, il est surprenant que la radiobalise d’urgence n’ait émis aucun signal, mais ce n’est pas impossible non plus.

«Dans l’hypothèse où le pilote a dû se poser, faire un atterrissage contrôlé et s’est retrouvé pris en pleine forêt sans aucun moyen de communication, la radiobalise est faite pour s’activer automatiquement seulement s’il y a un impact relativement fort, donc s’il n’y a pas eu d’impact relativement fort, elle a pu ne pas s’actionner», a expliqué le spécialiste.

Autre bon point : les espoirs de survie sont bons également en raison du climat actuel, alors que les nuits ne sont pas trop froides.

Par ailleurs, la balise peut servir de moyen de communication si on se retrouve mal pris, loin dans le bois, rappelle M. Lafleur. Le système fonctionne avec les satellites et va permettre aux sauveteurs de retrouver assez facilement l’emplacement du signal de la radiobalise de détresse.

En attendant de connaître ce qui s’est passé, des recherches actives sont en cours à l’heure actuelle. Les Forces armées canadiennes et la Sûreté du Québec y prennent part.

Dans la même catégorie