/news/society

Mystère entourant des centaines de poissons morts dans la rivière des Outaouais

TVA Nouvelles

Scène désolante en bordure de la rivière des Outaouais alors que des centaines de poissons ont été trouvés morts en quelques jours seulement, autant du côté du Québec que de l’Ontario.

Quand TVA Nouvelles s’est rendu sur place, des dizaines de poissons morts jonchaient le bord de la rivière.

Pierre Guay, pêcheur professionnel, était à Clarence Rockland, en Ontario dimanche dernier dans le cadre d’une compétition de pêche.

«On était une soixantaine de bateaux et personne ne s'est aperçu de rien. Il n’y avait pas aucun poisson de mort. C'est le lundi, le monde a commencé à m'appeler, vu que je reste sur le bord de l'eau. Alors, moi et ma conjointe, on est allés voir ça. C'était épouvantable!» raconte-t-il.

85 espèces de poissons vivent dans la rivière des Outaouais, le principal tributaire du fleuve Saint-Laurent. Plusieurs espèces ont été touchées : barbotte brune, barbue de rivière, chevalier rouge, crapet de roche, crapet-soleil, doré noir, malachigan, maskinongé et perchaude. D’autres pourraient s’ajouter.

Impossible de savoir ce qui a tué tous ces poissons. Les hypothèses évoquées vont des conséquences des inondations de ce printemps jusqu’à un déversement.

Des enquêtes sont en cours dans les deux provinces. Des responsables de chaque ministère sont venus prélever des échantillons au cours des derniers jours.

«C'est une situation exceptionnelle et inhabituelle pour nos biologistes ici, en Outaouais», explique Caroline Bujold du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Les résultats des analyses devraient être connus dans les prochains jours. Des carcasses ont été envoyées au Centre québécois sur la santé des animaux sauvages à Saint-Hyacinthe.