/news/world

La «guerre» entre les duchesses Kate et Meghan terminée?

TVA Nouvelles

Les duchesses de Cambridge et de Sussex étaient tout sourire, samedi, lors de la grande finale chez les dames à Wimbledon.

La «guerre» entre Kate et Meghan serait-elle terminée? C’est que depuis des mois, de nombreux médias ont alimenté les rumeurs d’une supposée mésentente entre les deux femmes.

Selon plusieurs journaux, dont le «Telegraph», les deux duchesses, aux caractères très différents, ne s’entendraient pas du tout. Meghan aurait même fait pleurer l’épouse du prince William il y a plusieurs mois.

Mais samedi, les deux duchesses, toutes deux amatrices de tennis, ont pris part à ce match lors duquel la Roumaine Simona Halep a défait l’Américaine Serena Williams.

La duchesse de Sussex était allée encourager son amie Serena Williams la semaine dernière, tout juste avant le baptême du petit Archie, né le 6 mai dernier.

L’an passé, les deux duchesses avaient été photographiées ensemble au prestigieux tournoi de tennis.

Selon une spécialiste en langage corporel, la chicane entre Kate et Meghan semble être chose du passé.

«Il y a des échos de leur premier Wimbledon ensemble dans leur langage corporel ici, à l'époque où il n'y avait aucune rumeur à propos de dissensions entre Kate et Meghan, suggérant que s'il y a eu un froid, les choses peuvent redevenir plus solides», a expliqué l’experte Judi James, interrogée par le quotidien britannique «Mirror».

Meghan, qui parle à Kate avec les mains près du visage, serait un «rituel mignon et quasi infantile» pour montrer que la femme du prince Harry discute avec «une très bonne amie».

Assise en Kate et Pippa, Meghan Markle a partagé des fous rires avec les deux sœurs Middleton.

«Les deux duchesses rient ensemble, mais Meghan rie aussi avec la sœur de Kate, Pippa, qui semble avoir été stratégiquement placée de son autre côté pour placer Meghan dans une excellente position», a ajouté Judi James.

Selon l’experte, la femme du prince William a accordé une grande importance à Meghan lors de leurs discussions, en penchant sa tête pour lui parler.