/regional/quebec/quebec

La Ville de Pont-Rouge exaspérée par l'attitude du promoteur de la piste d'accélération

Pierre-Antoine Gosselin

 - Agence QMI

La Ville de Pont-Rouge en a assez de l’attitude du promoteur de la piste d’accélération, qui crie à la répression. On le sait, cette municipalité de la région de Portneuf a adopté un règlement encadrant les activités de la piste, tout ça à la suite d’une mise en demeure envoyée au promoteur par un groupe de citoyens exaspéré par le bruit.

Il n’y a pas que la piste d’accélération qui fait du bruit à Pont-Rouge. Le promoteur de la piste, Jacques Lebel, en fait lui-même un peu trop sur les réseaux sociaux au goût de la Ville.

«Une des représentantes du regroupement de citoyens a été intimidée sur Facebook par M. Lebel. Il déverse sa haine alors qu’il devrait plutôt travailler en collaboration», a dit Mario Dupont, conseiller municipal à la Ville de Pont-Rouge, samedi, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Jacques Lebel nie catégoriquement ces allégations d’intimidation. «C’est de la foutaise. De l’intimidation, c’est la Ville qui en fait, car elle exagère avec son règlement», a indiqué Jacques Lebel.

Le promoteur devra aussi s’expliquer à la Commission de protection du territoire agricole. Il veut réclamer des droits acquis sur une portion de terre dont il est le locataire et qu’il a défrichée pour en faire une piste sur terre battue.

La Ville dit être ouverte à la tenue d’autres activités sur la piste d’accélération. Mais selon des conditions qui devront être établies et respectées par les deux partis. Elle souhaite également un changement d’attitude du promoteur.

Dans la même catégorie