/news/politics

25 arrestations lors d'une manifestation pour la planète

Agence QMI et TVA Nouvelles

Une manifestation à saveur écologiste et pacifiste réunissant des militants de quatre organismes s’est soldée par 25 arrestations ce samedi à Montréal.

La Planète s'invite au Parlement, La Planète s'invite à l'Université, Extinction Rébellion et Pour le futur Montréal s'étaient mobilisés pour dénoncer l’inaction du gouvernement dans le dossier des changements climatiques.

«Présentement, on a l’impression que M. Legault parle des deux côtés de la bouche, a soutenu le porte-parole du mouvement La planète s’invite au Parlement, François Geoffroy. Il continue à pousser pour des projets hyper polluants, comme GNL Québec, et travaille avec les premiers ministres de provinces conservatrices pour aller en cour pour rendre illégale la taxe fédérale sur le carbone. On ne peut pas lui faire confiance.»

Les manifestants se sont rassemblés au point de départ de leur marche au monument à sir George-Étienne Cartier dans le parc du mont Royal à 14 h et ont commencé à marcher vers le centre-ville une demi-heure plus tard.

Vers 15 h 30, arrivés à l’angle de la rue Sherbrooke Ouest et de l’avenue McGill College où est situé le bureau montréalais du premier ministre, les manifestants se sont immobilisés, ce qui a eu un impact sur la circulation, a expliqué en fin de soirée caroline Chèvrefils, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal.

«Les policiers ont avisé les manifestants de retourner sur les trottoirs, mais certains d’entre eux ont refusé d’obtempérer aux ordres des policiers. Certains ont persisté à demeurer dans la rue en s’attachant les uns aux autres.»

Les policiers sont donc intervenus pour dégager la voie publique, procédant ainsi à l’arrestation de 25 personnes, soit 13 femmes et 12 hommes.

«Ces personnes ont été arrêtées pour entrave au travail des policiers, puis libérées sur promesse de comparaître à la cour», a mentionné Mme Chèvrefils.

La situation est revenue à la normale vers 21 h, soit plusieurs heures après avoir débuté.

Le tout s’est déroulé sans aucune violence, a indiqué la porte-parole de la police, précisant toutefois que deux policiers ont été légèrement blessés.

De son côté, l’organisation Extinction Rébellion a soutenu que 26 manifestants qui faisaient un sit-in pacifique devant le bureau de François Legault à Montréal avaient été arrêtés.

«L'action d'aujourd'hui est terminée, a indiqué l’organisation sur Facebook, en soirée. 26 arrestations! Merci à nos rebelles qui ont eu le courage de lutter pour notre futur. Nous vous invitons à continuer de nous suivre et rester à l'affut de nos prochaines actions.»

Dans la même catégorie