/regional/quebec/quebec

Les hôtes Airbnb font des affaires d’or grâce au FEQ

Pierre-Paul Biron | Journal de Québec

Le Festival d’été de Québec aura été payant pour les propriétaires louant leur résidence sur Airbnb. Ils ont engrangé pas moins de 2,7 M$ de dollars en revenus durant les 10 jours de l’événement.

Les chiffres, dévoilés au Journal par Airbnb, font état d’un total de plus de 23 000 visiteurs ayant dormi dans l’un ou l’autre des logements disponibles sur la plateforme.

«C’est une hausse de 22 % en comparaison de la même période l’an dernier», explique Alex Dagg, directrice des politiques publiques de la compagnie.

Selon la compagnie, cette hausse est attribuable à plusieurs facteurs, mais le principal serait monétaire.

«Nous offrons généralement une alternative plus économique à la clientèle», souligne Mme Dagg, précisant que le prix médian des locations durant le FEQ était de 123 $ la nuit. «Il est difficile de trouver une chambre d’hôtel décente à ce prix en période de fort achalandage.»

Grogne des hôteliers

De son côté, l’Association hôtelière de la région de Québec est loin de se réjouir de ces statistiques.

Pour la directrice de l’organisme, ces 2,7 M$ de dollars en revenus font perdre beaucoup d’argent à Québec.

«C’est beaucoup d’argent à des gens qui ne paient pas de taxes», insiste Marjolaine de Sa.

«Si c’est 2,7 M$ en dix jours de festival, je n’ai pas besoin de vous dire ce que ça représente sur 365 jours.»

Malgré cette compétition, les hôtels de Québec ont somme toute bien performé durant la période du festival, affichant un taux d’occupation d’environ 85 %.

«On attend malgré tout impatiemment l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation provinciale.»

Ce resserrement législatif, annoncé par Québec il y a quelques semaines, exigera l’obtention d’un permis pour tout type de logement collaboratif.

Les gens souhaitant quant à eux louer une résidence secondaire devront obligatoirement posséder un permis d’hébergement commercial.

Le RTC aussi satisfait

Au registre des gens satisfaits par les retombées du Festival d’été, le Réseau de transport de la capitale (RTC) a aussi connu une hausse importante des déplacements par bus, soit 16 %.

Au total, 333 500 déplacements ont été effectués durant les 10 jours de l’événement, dont 46 000 uniquement le soir du spectacle d’Imagine Dragons.

«Le bilan global est très positif. Le RTC — nommément les navettes événementielles — est sans contredit ancré dans les habitudes des festivaliers», s’est réjoui le président du RTC, Rémy Normand.

Dans la même catégorie