/news/culture

Michel Tremblay conclut sa trilogie du «Cœur»

Marie-Josée R. Roy | Agence QMI

Michel Tremblay

PIerre-Paul Poulin / JdeM

Après «Le cœur découvert» (1986) et «Le cœur éclaté» (1993), Michel Tremblay complétera une autre de ses séries avec son prochain roman, «Le cœur en bandoulière», qui paraîtra en octobre.

Fidèle à son habitude, c’est juste avant la tenue du Salon du livre de Montréal, à la mi-novembre, que le prolifique auteur nous dévoilera sa nouvelle œuvre. Michel Tremblay conclura ainsi sa trilogie du «Cœur», amorcée il y a près de 35 ans.

Son personnage de Jean-Marc, en quête d’amour et de lui-même, qu’il présente un peu comme son alter ego, aura alors 76 ans. C’est d’ailleurs sa propre évolution en âge qui a inspiré Michel Tremblay dans la création de son nouvel ouvrage, lui qui a justement célébré ses 77 ans le 25 juin dernier.

«Ça me travaille depuis un bon bout de temps, a confié Michel Tremblay en entrevue. Parce que je suis vieux! Quand on est jeune, on juge les autres, et en vieillissant, on se pose des questions à soi-même. C’est tout à fait normal. Ça va clore quelque chose.»

On se souvient que l’histoire du «Cœur découvert» avait été l’objet d’une télésérie diffusée à Radio-Canada en 2003, dans laquelle Gilles Renaud et Michel Poirier partageaient la vedette.

Comblé et repu

Après les activités de promotion de son «Cœur en bandoulière», à l’automne, Michel Tremblay retournera s’installer en Floride pour l’hiver, comme il le fait toujours.

Profitant actuellement de la saison chaude au Québec, l’écrivain en a profité pour assister à la première médiatique de la nouvelle version de «Broue», au Théâtre du Vieux-Terrebonne, la semaine dernière. C’était en fait un premier contact pour lui avec la mythique pièce de théâtre, qu’il n’avait jamais pu applaudir dans sa première vie avec Michel Côté, Marcel Gauthier et Marc Messier.

«Quand ça jouait à Montréal, je n’étais jamais là, a indiqué Michel Tremblay. Je l’ai manquée pendant 40 ans! J’étais donc pur et innocent...»

Et, si le fait d’avancer en âge semble le tarauder un brin, c’est quand même dans le plaisir que Michel Tremblay a célébré son anniversaire, il y a quelques semaines.

«J’ai eu six soupers de fête, s’est-il enthousiasmé. Alors, je suis un homme comblé et repu!»