/regional/saguenay

Printemps tardif : les producteurs de miel et de bleuets inquiets pour leurs récoltes

Andréanne Larouche | TVA Nouvelles

Le printemps tardif que nous avons connu cette année aura des répercussions sur différentes récoltes, notamment celles des bleuets et du miel. C'est que les abeilles ont été affectées par la température.

En raison du temps froid qui s’est accroché ce printemps, les abeilles, qui jouent un rôle très important dans l’agriculture, ont eu du mal à reprendre rapidement leurs forces cette année.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, les producteurs de bleuets font appel à des apiculteurs de partout au Québec pour polliniser leurs champs. Les ruches utilisées cette année contenaient cependant moins d’abeilles. Il y aura donc des impacts sur la récolte de bleuets à venir.

«Ça peut faire la différence entre une récolte extraordinaire et une récolte plutôt moyenne», a commenté le propriétaire des bleuetières Senco à Saint-Félicien, Jean-Eudes Senneville.

Si ce problème d’abeilles a des effets sur les bleuets, le miel n’y échappe pas non plus. Le président de l'entreprise Miel des Ruisseaux à Alma a constaté, en début de saison, que moins d’abeilles étaient prêtes pour la production.

«Quand on a un printemps chaud, les petites colonies qui en arrachent vont avoir une chance, a expliqué Patrick Fortier. Mais cette année, la température a nui à ces ruches-là. Pour ma part, j’ai eu 4 à 5 % de pertes supplémentaires.»