/news/world

Un néonazi américain écope d'une seconde peine de prison à vie

Agence France-Presse

Un sympathisant néonazi américain a écopé lundi d'une seconde peine de prison à vie pour avoir lancé sa voiture sur des manifestants antiracistes en 2017 à Charlottesville, faisant un mort et une trentaine de blessés.

Un juge de l'État de Virginie a infligé cette nouvelle peine à James Fields, 22 ans, qui avait déjà été condamné à la perpétuité le 28 juin par un tribunal fédéral.

Le 12 août 2017, il était venu en voiture de l'Ohio pour participer à un rassemblement de groupuscules d'extrême droite radicale à Charlottesville, où il avait renversé un groupe de contre-manifestants pacifistes, tuant Heather Heyer, 32 ans.

Selon l'acte d'inculpation, il disposait de plusieurs comptes sur les réseaux sociaux, sur lesquels il exprimait son soutien au suprémacisme blanc et au Troisième Reich, prônant la violence contre les Noirs et les juifs.

Le drame avait choqué aux États-Unis et au-delà. Le président Donald Trump avait été critiqué pour avoir, dans un premier temps, semblé réticent à condamner clairement les militants extrémistes.

Selon l'observatoire des groupes extrémistes Southern Poverty Law Center, 81 personnes ont été tuées depuis 2014 aux États-Unis par des «individus influencés par la droite radicale», et l'année 2018 a été «la plus meurtrière», avec une quarantaine de victimes.

Dans la même catégorie