/news/currentevents

Écrasement d’avion: 3 personnes sont mortes et 4 sont portées disparues

TVA Nouvelles et AFP

Un appareil de type Beaver d’Air Saguenay s’est écrasé dans le nord du Labrador avec sept personnes à son bord, hier matin. L'accident a fait trois morts et quatre personnes demeurent disparues.

Le pilote est un Québécois de 61 ans, expérimenté, qui travaillait depuis 2011 avec Air Saguenay, confirme le président de l’entreprise Jean Tremblay.

L'appareil a été retrouvé accidenté aux petites heures du matin, mardi, au Lac Mistastin», a déclaré à l'AFP Jean Tremblay.

«Au moment où l'on se parle, on a officiellement trois morts et quatre disparus», a-t-il indiqué, précisant que l'appareil transportait un pilote, deux guides de pêche et quatre touristes venus pêcher dans ces régions boréales très sauvages.

«On est en état de choc actuellement, dévastés complètement. [...] C'était un pilote habitué à faire ce contrat-là, donc c'est très difficile, et actuellement, on a seulement des bribes d'information à cause de la distance», a poursuivi M. Tremblay, précisant qu'ils espéraient encore retrouver des survivants.

Mardi après-midi, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a indiqué qu'une équipe d'enquêteurs sera dépêchée sur place pour recueillir des informations et évaluer l'événement.

Parti de Schefferville

Dans la matinée du 15 juillet, l'avion a quitté un camp de pêche situé à Crossroads Lake, à environ 60 milles marins à l'est de Schefferville au Québec et se dirigeait vers un camp de pêche isolé sur le lac Mistastin, dans le nord du Labrador, à environ 65 milles marins au sud-ouest de Nain.

Spécialisée dans l'aviation de brousse dans le nord du Canada, la compagnie Air Saguenay avait loué pour la saison cet appareil et son pilote a une pourvoirie, une auberge dédiée à la chasse et à la pêche, a expliqué M. Tremblay.

Sans nouvelles de l'appareil, des opérations de secours avaient été déclenchées lundi soir par les autorités canadiennes, avec notamment un hélicoptère des Forces armées candiennes dépêché depuis Halifax, à un millier de kilomètres plus au sud.

L’avion d’Air Saguenay devait être de retour hier soir à 19h.