/news/society

C’est le temps d’arracher l’herbe à poux

TVA Nouvelles

Pas besoin d'aller bien loin pour trouver de l'herbe à poux.

Aux abords des pistes cyclables, à Sherbrooke, ces plantes prolifèrent à un rythme effréné.

Afin de limiter les effets de son pollen sur la santé de la population, les propriétaires de terrains et les municipalités sont invités à procéder à l'arrachage ou la tonte de ces plants.

C'est que l'herbe à poux est responsable de 75% des allergies au pollen et affecte un québécois sur huit

L'herbe à poux se retrouve généralement aux abords des routes, trottoirs, le long des terrains vagues, industriels et des voies ferrées.

On peut la reconnaître grâce à son feuillage dentelé, couvert de duvet. Ses fleurs jaunes sont distribuées en longs épis au sommet de la plante.

Les deux moments précis de l'été où il faut s'y attaquer sont la mi-juillet pour éliminer la première production de pollen et la mi-août visant la repousse et la deuxième floraison.