/news/politics

Des oublis sur la paie de 13 800 fonctionnaires québécois

François Cormier | TVA Nouvelles

Le déploiement du nouveau système de paie SAGIR ne se fait pas sans heurts. Le gouvernement du Québec confirme que 13 800 fonctionnaires constateront des anomalies dans les montants qui leur seront versés dans la nuit de mercredi à jeudi.

Le temps supplémentaire, les primes de nuit et le remboursement de certaines dépenses ne pourront être payés le 18 juillet, tel que prévu. De plus, les étudiants embauchés dans la fonction publique ne recevront aucun montant sur leur paie cette semaine.

«C'est une somme importante pour [les étudiants], c'est au moins deux mois de travail. Ssouvent ils vont prendre l'été pour faire de l'argent en prévision de leur retour aux études à l'automne», rappelle Christian Daigle, président de la fonction publique et parapublique du Québec.

Au cabinet du ministre Eric Caire, une porte-parole explique que cette «anomalie» est maintenant corrigée et que tous les montants seront versés lors de la prochaine paie, le 1er août 2019.

«Nous ne dépasserons pas le nombre de jours prévus à la convention collective pour verser ces sommes» explique Nathalie St-Pierre, attachée de presse du ministre Éric Caire. «Pour le ministre, le déploiement du nouveau système demeure un succès.»

Au cabinet du premier ministre, un porte-parole insiste pour dire que ces erreurs n'ont rien à voir avec les ratés du système de paie Phénix lors de son déploiement chez les fonctionnaires fédéraux, en 2016.

«Cette situation est normale et possible étant donné la complexité et l'envergure de cette mise en production», peut-on lire dans une missive envoyée à TVA Nouvelles.

Autorisé en 2005 par le gouvernement libéral de Jean Charest, l'ouverture officielle de SAGIR a eu lieu 14 ans plus tard, le 2 juillet 2019, sous le gouvernement caquiste de François Legault.