/regional/montreal/monteregie

Vers une grève au poste de péage de l'autoroute 30

Agence QMI

GEN-AUTOROUTE-30-CHATEAUGUAY

MICHEL THIBAULT/LE SOLEIL DE CHÂTEAUGUAY/AGENCE QMI

Les employés du poste de péage de l'autoroute 30, situé à Les Cèdres en Montérégie, pourraient débrayer dès vendredi.

Les travailleurs représentés par le Syndicat des préposé-es au péage de l'autoroute 30-CSN ont adopté à l'unanimité un mandat de grève, mercredi soir, qui pourrait aller jusqu'à déboucher sur une grève générale illimitée.

Le syndicat réclame à l'employeur, A30 Express, de meilleures conditions de travail sur le plan des salaires et des horaires de travail. Selon l'organisation, 30 des 39 employés du poste de péage travaillent à temps partiel et doivent cumuler plusieurs emplois pour joindre les deux bouts.

«Nous avons toujours reconnu que les horaires ne sont pas simples à gérer pour l'employeur. Il ne peut toutefois pas se surprendre qu'à force d'entretenir autant de précarité, les gens doivent cumuler plusieurs emplois, ce qui réduit leur disponibilité», a expliqué le président du syndicat, Alain Courtemanche, par communiqué.

Les travailleurs se disent prêts à offrir des concessions sur les aménagements des horaires, mais à la condition d'avoir droit à un rattrapage salarial. «Les employés du pont de la Confédération gagnent plus de 18 $ l'heure en commençant, alors que nos membres débutent à 14,25 $ l'heure et plafonnent à 15,25 $. Cet écart n'est pas justifié», a dénoncé le vice-président et trésorier de la Fédération des employées et employés de services publics, Jean-Pierre Bourgault.

M. Bourgault a aussi souligné que les employés au service à la clientèle de A30 Express, le gestionnaire de l'autoroute construite en partenariat public-privé, ont droit à un meilleur salaire d'entrée que ceux du poste de péage.

Le syndicat a aussi rappelé que les employés au poste de péage travaillent dans des conditions difficiles, en devant notamment composer avec des automobilistes parfois agressifs, un manque de climatisation l'été et un chauffage insuffisant l'hiver.