/finance/homepage

448 millions $ en chèques pour les vacances de la construction

Philippe Orfali | Journal de Montréal

Philippe Orfali | Journal de Montréal

La multiplication des chantiers profite encore cette année aux travailleurs de la construction, qui se partagent un butin de près de 448 millions $ à la veille de leurs vacances annuelles.

D’un seul coup, la plupart des chantiers du Québec vont devenir silencieux, demain, et ce, pour les deux prochaines semaines alors que débutent les traditionnelles vacances de la construction.

Les quelque 165 000 travailleurs de ce secteur se partageront cette année 447,9 millions de dollars, en hausse de 6 % par rapport à l’an dernier. En 2018, c’est un autre bond de 5 % qui avait été enregistré.

« Cette variation s’explique principalement par la hausse de l’activité de construction enregistrée durant l’année », se félicite la Commission de la construction du Québec.

« Le nombre d’heures travaillées dans l’industrie de la construction a augmenté de 10 % par rapport à [l’an dernier], atteignant 163 millions d’heures. Sans dépasser le sommet atteint en 2012, une hausse de cette envergure des activités de construction [...] n’a pas été observée depuis 2004. »

Hâte aux vacances

Sur le chantier de l’échangeur Turcot, le charpentier-menuisier Emmanuel Lacoste et ses collègues rigolent.

À deux jours des vacances de plusieurs, l’impatience est palpable.

Le temps chaud des derniers jours leur donne hâte aux vacances.

« On va en profiter pour aller voir mon frère à Toronto, les chutes Niagara, passer du temps avec la famille. Je vais aussi profiter de la piscine, des barbecues, et pour relaxer et dormir », raconte l’homme originaire de Laval.

Les chèques que reçoivent les travailleurs de la construction juste à la veille de leurs vacances représentent 13 % de leur salaire, soit les indemnités pour les jours fériés chômés et les vacances.

Dans la même catégorie