/news/culture

«Joyeux Clavaire»: mission accomplie pour le Cirque du Soleil

Charel Traversy | TVA Nouvelles

C'était soir de grande première à Trois-Rivières, mercredi, pour le spectacle «Joyeux Calvaire» présenté cet été à l'Amphithéâtre Cogeco.

Le cinquième opus de la série hommage, inspiré cette fois de l'œuvre des Cowboys fringants, a séduit le public.

Les acrobaties du Cirque du Soleil ont donné vie à la poésie du groupe qui a vendu plus de 800 000 albums en carrière. Rapidement, une fougue contagieuse a envahi la salle. Des arbres imposants habillent l'immense scène où on nous raconte l'histoire d'une jeune fille qui s'évade et refait le monde. À travers des numéros parfois sobres et tantôt explosifs, le public a pu redécouvrir les textes engagés des Cowboys fringants, dont les membres travaillent présentement sur leur 10e album.

Des chorégraphies renversantes

Dans certains tableaux, les numéros de danse ont volé la vedette aux prouesses du Cirque du Soleil. Des danseurs trifluviens figurent parmi les 27 artistes du spectacle. Les chorégraphies sont d’ailleurs signées par Vincent Desjardins, originaire de Trois-Rivières.

Devant la complexité de certains tableaux, le public retenait son souffle. Le metteur en scène Jean-Guy Legault a fait une grande place à la nature pour souligner la conscience environnementale du groupe. En clin d’œil à la fondation du groupe qui vise à protéger les territoires à risque et à sauvegarder le patrimoine naturel, plus de 600 arbres et 2000 pousses ont été distribués au public à la fin du spectacle.

Les Cowboys fringants émus

Présents pour la grande première de «Joyeux Clavaire», les membres du groupe ont été émus et surpris par le choix de chansons retenues.

«Je ne m'attendais à ce que le spectacle ouvre avec "Les hirondelles", mais c'est une super belle chanson. De réentendre et d'avoir une réappropriation des arrangements, j'ai trouvé cela magnifique», s’est exprimé Marie-Annick Lépine.

«La musique collait vraiment bien à tous les numéros. On a été surpris à plusieurs moments», a renchéri Jean-François Pauzé, guitariste et auteur-compositeur principal de la formation.

«On va devoir revenir pour comprendre toutes les subtilités du spectacle et toute la profondeur émotionnelle. Sur des chansons, on redécouvrait des textes, comme celui de "La tête haute" ou encore "Plus rien", des chansons sérieuses que nous sommes habitués de jouer», a confié Jérôme Dupras, bassiste du groupe.

Des billets gratuits pour des familles

Jeudi, des familles dans le besoin ou qui surmontent des défis au quotidien auront l’occasion de voir le spectacle «Joyeux Calvaire» gratuitement. Quelque 250 billets ont été offerts à six organismes de la région, soit Leucan Mauricie, Pédiatrie sociale de Trois-Rivières, Autisme Mauricie, la Fondation Interval, Grands Frères Grandes Sœurs de Trois-Rivières et le Centre d’activités de jour Saint-Paul.

La Corporation des Événements de Trois-Rivières souhaite développer le sentiment d’appartenance à l’Amphithéâtre Cogeco et venir en aide aux enfants. Une mission sociale qui a commencé avec les débuts de la série hommage.

Le spectacle «Joyeux Calvaire» est présenté jusqu'au 17 août à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières.