/news/law

Un itinérant coupable d'une attaque au couteau gratuite sur le mont Royal

Antoine Lacroix | Journal de Montréal

Archives/Agence QMI

Un sans-abri de Montréal a été déclaré coupable de voies de fait graves mercredi pour avoir agressé au couteau un père de famille sur le mont Royal il y a près de deux ans.

Après le verdict du juge Manlio Del Negro, Jean Therrien a tout de suite crié au « complot », qualifiant les procédures judiciaires de « mascarade ».

« Je clame mon innocence, monsieur le juge. C’est inacceptable tout ce que je subis par rapport au procès. C’est une injustice totale », a soutenu l’homme de 49 ans, niant toujours toute implication dans cette affaire.

Celui qui se défend seul a aussi affirmé qu’il voulait faire appel de la décision, mais que « la situation » l’en empêche, lui qui ne croit pas au travail des avocats.

Therrien a récemment été déclaré apte à subir son procès, alors qu’au moment de son arrestation, des experts avaient estimé que son état mental ne le permettait pas.

Des traitements psychiatriques dont il a bénéficié depuis près de deux ans ont fait en sorte qu’il a finalement pu être jugé.

Une simple promenade

Le soir du 7 août 2017, la victime de 56 ans et son fils se promenaient tranquillement sur le mont Royal lorsque Therrien a fait irruption devant eux en criant, les éblouissant avec une lampe de poche.

Le père de famille aurait tenté de tasser le faisceau de lumière en donnant un coup de pied, quand il a ressenti une douleur à l’abdomen.

Il a par la suite constaté qu’il avait du sang sur lui et qu’il avait été poignardé.

Au terme d’un procès laborieux, le magistrat a estimé que la « preuve circonstancielle » permettait de confirmer que Therrien était bel et bien l’auteur de cette attaque gratuite.

Le juge Del Negro n’a pas du tout cru la version de l’accusé, qui soutenait être victime d’un complot.

Dans la même catégorie