/news/currentevents

Disparition du PDG de Savoura: la zone de recherche survolée à bord de l’hélicoptère TVA Nouvelles

TVA Nouvelles

Plus d’une semaine après la disparition du PDG de Savoura, Stéphane Roy, et son fils après un vol en hélicoptère, les secouristes gardent toujours espoir de les retrouver en vie.

«C’est quelqu’un qui a beaucoup d’endurance, soutient le beau-frère de M. Roy, Jean-François Dalpé. Il est capable de passer au travers des journées qui sont passées. Je le sais que ce n’est pas un problème, même s’il était blessé ou quoi que ce soit.»

À bord de l’hélicoptère TVA Nouvelles, M. Dalpé, a survolé la zone de recherche en compagnie de notre reporter. Il s’est dit déterminé à trouver ce qui a bien pu se produire dans l’après-midi du 10 juillet dernier.

«C’est mon beau-frère, a-t-il martelé. Je ne peux pas concevoir qu’on va vivre avec quelque chose d’inexpliqué. Moi, à l’heure actuelle, je n’abandonne pas les recherches tant et aussi longtemps qu’on n’aura pas des explications.»

Alors que de nombreux Québécois entament leur congé estival aujourd’hui, l’homme a lancé un appel à la vigilance auprès des gens qui se rendront dans le secteur visé par les opérations de recherches. Les proches de Stéphane Roy croient qu’il pourrait se trouver dans les Hautes-Laurentides, dans les zones bordant la zone d’exploitation contrôlée (ZEC) Maison de Pierre et la réserve faunique Rouge-Matawin.

«On sait que ce sont les vacances de la construction, les gens vont rentrer pour la pêche, dit Jean-François Dalpé. Ce que je demande vraiment, c’est de porter une attention particulière si jamais ils voient des débris flotter, des anomalies, des arbres brisés.»

L’appareil du président de Savoura est blanc, dit-il, et à peu près de la grosseur d’une camionnette. Il invite les gens qui pourraient avoir de l’information à communiquer avec la Sûreté du Québec (SQ) ou à écrire sur la page Facebook «Savoura – Recherches Stéphane Roy et son fils».

«C’est vraiment important qu’on ait le moindre petit détail qui pourrait nous aider, ajoute M. Dalpé. On a beaucoup espoir de les retrouver en vie.»

Dans la même catégorie