/news/law

Le fils d'un magnat de la bière canadien acquitté du meurtre de son père

Agence France-Presse

twitter, Ross Lord (@rlordglobal)

Le fils d'un richissime brasseur canadien, Dennis Oland, a été acquitté vendredi du meurtre de son père par un juge du Nouveau-Brunswick, renvoyant les enquêteurs à la case départ pour élucider ce meurtre très médiatisé au Canada.

Dennis Oland, 51 ans, était accusé du meurtre non prémédité de son père Richard Oland, ancien responsable des brasseries Moosehead.

«J'espère sincèrement que tout le monde comprend que Dennis Oland est innocent» et qu'il n'a «pas tué son père», a déclaré son avocat Alan Gold, en conférence de presse, après l'annonce du verdict.

Richard Oland, âgé de 69 ans, avait été retrouvé mort dans son bureau le 7 juillet 2011. Sa dépouille portait de nombreuses blessures à la tête, au cou et aux mains. Son fils avait été la dernière personne à l'avoir vu en vie, la veille, selon la police.

Dennis Oland avait été condamné en 2015 à une peine de prison à perpétuité par un jury, puis ce verdict avait été annulé pour vice de procédure. Un second procès, devant un juge et non plus un jury, avait été convoqué, qui s'est étendu sur quatre mois.

Le juge Terrence Morrison a conclu vendredi ne pas disposer de suffisamment de preuves pour condamner le fils du multimillionnaire.

L'accusation était convaincue de sa culpabilité et pointait les ennuis financiers de Dennis Oland et le fait qu'une veste lui appartenant portait de petites taches de sang et des traces d'ADN, correspondant à ceux de son père.

Pour les enquêteurs, c'est donc retour à la case départ pour trouver le meurtrier de Richard Oland.

«Ce sera un jour de fête quand les vrais auteurs de ce crime seront finalement attrapés et amenés devant la justice», a souligné l'avocat du fils Oland.