/finance/homepage

Les employés de la Sépaq manifestent à Québec

Pierre-Paul Biron | Le Journal de Québec

Agence QMI

Des employés de la SÉPAQ manifestent vendredi midi devant l’Assemblée nationale à Québec à quelques heures du déclenchement possible d’une grève qui pourrait paralyser les activités des 23 parcs nationaux de la province.

Après une action à l’Aquarium du Québec jeudi, les syndiqués ont choisi de se faire entendre devant l’Assemblée nationale en cette dernière journée de négociations avant la date butoir de samedi.

À LIRE ÉGALEMENT

Quels sites d'hébergement de la Sépaq seront fermés dès samedi?

Au total une centaine d’employés se sont déplacés équipés de pancartes et de trompettes et sifflets pour la manifestation qui n’était annoncée.

Prêt à voter sur une offre

Présent à travers les travailleurs, des membres du comité de négociations du syndicat étaient aussi présents pour rappeler au gouvernement que les syndiqués sont prêts à éviter la grève si une proposition respectant leurs conditions était déposée aujourd’hui.

«Cette cinquantaine de membres sont en attente d’une proposition de la partie patronale et ont le mandat de l’étudier et de prendre une décision. Ça éviterait d’aller au vote avec l’ensemble de nos membres et ultimement d’éviter le déclenchement de la grève demain si la proposition est satisfaisante», explique le syndicat du SFPQ.

Dans le cas contraire, une éventuelle proposition pourrait toujours être refusée par le comité, ce qui déclencherait officiellement la grève samedi dans l’ensemble des 23 parcs de la SÉPAQ.

Un conciliateur a été nommé et accompagne les parties à la table de négociation depuis mercredi. Aucune information sur l’avancement des discussions n’a filtré de part et d’autre, l’employeur tant que le syndicat souhaitant laisser« toutes les chances possibles» au processus de médiation.

Services touchés

La SÉPAQ a annoncé au cours des derniers jours quels services seraient touchés dans ses établissements advenant une grève. Bien que la totalité des parcs demeurera accessible, plusieurs services et dans certains cas, l’hébergement, seront compromis.

Un total de 16 parcs ou établissements touristiques verront l’un ou l’autre de leurs services d’hébergement fermés à compter de samedi. Aucune arrivée ne pourra se faire, mais les clients qui logent déjà pourront compléter leur séjour.

Les services de location d’équipement, de restauration, d’entretien ménager ou d’accompagnement seront également touchés par les moyens de pression.

La SÉPAQ a annoncé vouloir dédommager les clients victimes du conflit, soit en remboursant leur séjour, en le créditant ou en le déplaçant à un autre moment.

Pour la liste des services touchés dans les parcs nationaux, c'est ici.

Dans la même catégorie