/news/culture

Cinq spectacles prometteurs à Haïti en Folie

Yan Lauzon

 - Agence QMI

*NO RESALE / AUCUNE REVENTE* Le groupe Rara Soley offrira deux prestations durant la 13e édition du festival Haïti en folie, dont le 27 juillet à 20 h, au Parc Lafontaine à Montréal. PHOTO COURTOISIE

PHOTO COURTOISIE

*NO RESALE / AUCUNE REVENTE* Le groupe Rara Soley offrira deux prestations durant la 13e édition du festival Haïti en folie, dont le 27 juillet à 20 h, au Parc Lafontaine à Montréal. PHOTO COURTOISIE

La culture haïtienne brillera de mille feux du 22 au 28 juillet à Montréal. Comme son thème l'indique, la 13e édition du festival Haïti en Folie célébrera haut et fort «la tradition haïtienne, d'une génération à l'autre». Voici cinq spectacles qui donneront assurément du tonus à ce grand rassemblement.

Le coup d'envoi

Ils seront nombreux à souligner plus de 60 ans d’histoire de la présence de la communauté haïtienne au Québec lors d'une soirée où on ne lésinera pas sur les formes d'art. En chanson, en humour, en musique et en danse, plusieurs artistes se succéderont à l'extérieur. Parmi eux, Émeline Michel, James Germain, Preach, Eddy King, Mehdi Bousaidan et Garihanna Jean-Louis donneront tout ce qu'ils ont pour que les couleurs et les rythmes d'Haïti volent la vedette dès le début de la semaine. (Le 22 juillet, à 21 h 15, sur la scène principale du Quartier des spectacles.)

TiCorn & BélO chantent Haïti

Comme BélO, la légende haïtienne TiCorn entretient un lien particulier avec l'année 1979. Tandis que son acolyte naissait, celle-ci proposait son tout premier album, «Haïti». L'heure est donc aux réjouissances, alors que BélO fête ses 40 ans et que TiCorn souffle les 40 bougies de sa riche carrière. Ces anniversaires seront célébrés sobrement, avec les deux générations qui opteront pour une formule acoustique et une proposition somme toute assez intimiste, où elles laisseront parler leurs voix. (Le 26 juillet, à 20 h, au Théâtre Fairmount.) Billets au haitienfolie.com.

Rara Soley

Le groupe Rara Soley a de l'énergie à revendre. Après une participation au traditionnel défilé carnavalesque «RARA Haïti en folie» dans les rues du Plateau-Mont-Royal le 26 juillet, ses membres auront leur propre temps pour briller le lendemain. Le public aura donc droit à une véritable immersion dans la tradition vaudou, car la formation s'amusera à mêler tanbou, vaksen et tcha-tcha. Place à de nouvelles sonorités, supervisées par un artiste tambourineur. (Le 27 juillet, à 20 h, au Parc Lafontaine.)

Wesli

Parions que Wesli sera gonflé à bloc lors de sa prestation en plein air. Récipiendaire du plus récent prix Juno de l'album de musique du monde et du prix Coup de cœur 2019 de l'Académie Charles Cros en France, il attendra la foule avec les compositions de son effort «Rapadou Kreyol». Pour créer un moment festif, il pourra compter sur la participation des chanteuses Tifane et Coralie Hérard. (Le 27 juillet, à 21 h, au Parc Lafontaine.)

DJ Windows 98 (Win Butler)

Sans ses collègues d'Arcade Fire, Win Butler, alias DJ Windows 98, propose de la musique différente de celle qui a fait sa renommée. Intégrant les rythmes rara et vaudou à cet autre univers, il compte bien faire danser les gens, dehors, sur des airs haïtiens et africains. En bonus, son numéro aux tables tournantes sera présenté tôt en soirée. Sa participation au festival fera suite au concert hip-hop de Sans Pression et Ti-Kid, lesquels seront rejoints par Biz. (Le 28 juillet, à 18 h, au Parc Lafontaine.)