/regional/montreal/laurentides

De nouvelles villes retirées de la carte des zones inondables

Agence QMI

Plusieurs villes de la région du Haut-Saint-Laurent, ainsi que Pointe-Calumet, dans les Laurentides, ont été retirées vendredi des cartes des zones inondables du gouvernement québécois.

Ainsi, Coteau-du-Lac, Les Cèdres, Rivière-Beaudette et Sainte-Barbe sont retirés en totalité, alors qu’une partie des villes et municipalités de Dundee, Les Coteaux, Pointe-des-Cascades, Saint-Anicet, Pointe-des-Cascades, Saint-Stanislas-de-Kostka, Saint-Zotique et Salaberry-de-Valleyfield sont visés par cette modification.

À Pointe-Calumet, seule une partie de la ville a été retirée des cartes.

«Des analyses effectuées par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) et le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques ont donc conduit à la levée des restrictions pour certains territoires compris dans le périmètre de la Zone d’intervention spéciale (ZIS)», a indiqué le MAMH par voie de communiqué.

Cette modification de la ZIS a été prise par arrêté ministériel et publié dans la Gazette officielle du Québec.

Il s’agit de la troisième révision de la ZIS, une zone créée à la suite des inondations printanières de cette année et qui instaure, en son sein, un moratoire sur la construction ou la reconstruction de bâtiments détruits par les crues.

Lors de son annonce en juin, de nombreux résidents ont signifié leur mécontentement concernant ses contours.

Les résidents de la ZIS ont jusqu’au 19 août pour faire valoir une demande de modification de la zone auprès de leur municipalité qui transmettra la demande au ministère.