/news/society

La démission du cardinal Ouellet refusée par le pape

Hugo Duchaine | Journal de Montréal

Le pape François a récemment refusé la démission du cardinal québécois Marc Ouellet, lui demandant de prolonger ses services au-delà de ses 75 ans, l’âge habituel de la retraite pour les évêques.

« Le cardinal Ouellet a bien présenté sa lettre de démission au pape François selon la coutume pour tous les évêques qui arrivent à 75 ans. Le pape a décidé de prolonger son service comme préfet de la Congrégation pour les évêques », explique succinctement par courriel le père Massimo Cassola, au nom de Mgr Ouellet.

L’homme originaire de l’Abitibi a fêté ses 75 ans le 8 juin. Cardinal depuis 2003, il occupe aussi le poste de préfet de la Congrégation pour les évêques depuis 2010 au Vatican.

En attente

Son porte-parole n’a cependant pas précisé si la prolongation serait de quelques mois ou quelques années pour le Québécois à Rome, et celui-ci n’a pas donné suite à la demande d’entrevue du Journal.

« Habituellement, ce n’est pas très long. C’est vraiment dans l’attente d’une réorganisation et de trouver un nouvel évêque », soutient le théologien Lucien Lemieux.

Il ajoute qu’il est « assez fréquent » de prolonger les mandats des évêques, mais rarement plus de deux ans.

Une fois remplacé, Mgr Ouellet sera simplement à la retraite, explique M. Lemieux. Il conservera cependant son titre de cardinal et il pourra toujours voter jusqu’à 80 ans pour élire un nouveau pape, si un conclave devait avoir lieu.

Nouvelle vague

L’auteur et chroniqueur en actualité religieuse, Alain Pronkin, fait valoir qu’un renouveau risque de souffler sur le Vatican.

Mgr Ouellet n’est pas le seul préfet de la curie romaine à avoir fêté ses 75 ans cet été. Ainsi, cinq d’entre eux pourraient être remplacés d’ici l’automne.

Selon lui, le pape François pourrait ainsi « placer ses pions » à l’approche d’une retraite « imminente ».

M. Pronkin croit que le pape pourrait démissionner d’ici deux ans, à l’âge de 85 ans, comme son prédécesseur.

À Longueuil aussi

Il n’y a d’ailleurs pas qu’à Rome que le pape refuse les retraites des évêques.

L’évêque Lionel Gendron du diocèse de Saint-Jean–Longueuil s’est aussi fait demander de rester en poste encore quelques mois, confirme l’abbé Jean-Pierre Camerlain.

Mgr Gendron a aussi eu 75 ans en juin. Actuellement sur le chemin de Compostelle, l’évêque restera en poste au moins jusqu’à l’automne, selon l’abbé Camerlain.

« Le pape a accepté sa renonciation, mais pour plus tard. Elle n’entrera en vigueur que lorsque le successeur sera nommé », dit-il.

Puisque Mgr Gendron est aussi président de la Conférence des évêques catholiques du Canada et que ce mandat se termine à l’automne, l’abbé Camerlain croit que le pape attendra donc à ce moment pour le relever de ses fonctions.