/news/currentevents

L'incendie au dépotoir de Trois-Rivières n'a pas eu d'impacts environnementaux

Agence QMI

L'incendie qui a pris naissance, samedi, sur un site d'enfouissement de matériaux secs de Trois-Rivières n'a pas eu d'impacts environnementaux, a assuré Urgence-Environnement dimanche.

En raison de la nature de l'incendie, l'organisme provincial a déployé son laboratoire mobile TAGA, qui permet d'analyser la qualité de l'air et de détecter d'éventuels contaminants.

«Il y a des analyses qui ont été effectuées et, par la suite, on a pu confirmer que le tout était revenu à la normale en cours de soirée», a raconté Sophie Gauthier, responsable des communications au ministère de l'Environnement, en entrevue avec TVA Nouvelles dimanche.

Par ailleurs, l'eau utilisée par les pompiers pour venir à bout du brasier n'a pas contaminé la nappe phréatique. «Les eaux d'extinction qui ont découlé de l'arrosage [...] ont été confinées dans la cellule qui contenait les matières résidentielles, ce qui fait en sorte que les eaux d'extinction n'ont pas atteint de fossé ou de cours d'eau.

Les flammes avaient pris naissance vers 15 h, samedi, dans un site de dépôt de matériaux secs situé sur le boulevard industriel qui appartient au Groupe Bellemare, une entreprise du secteur de la construction.

Dans la même catégorie