/news/society

Surveillez vos enfants, implore la Société de sauvetage

Agence QMI

Malgré un début de saison maussade et froid, le nombre de noyades depuis le début de la saison estivale est plus élevé qu'à pareille date l'an dernier, déplore la Société de sauvetage du Québec à l'occasion du lancement de la 26e Semaine nationale de prévention de la noyade.

À ce jour, la Société, qui se fie à ses revues de presse, dénombre, en date du 21 juillet, 36 noyades au Québec depuis le début de l'été, contre 33 l'an dernier.

Du nombre, presque toutes ont eu lieu dans un contexte récréatif. «Il y a un cas où c'est un accident de la route, où on est tombé dans un ravin. Le reste, c'est essentiellement des activités de baignade, de sports nautiques», a détaillé Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage, sur le plateau du «Québec Matin» à LCN.

Sans surprise, les victimes de noyades ont souvent tendance à bouder la veste de sauvetage. Ces dispositifs auraient pu permettre d'éviter une dizaine de décès sur les plans d'eau cette année, estime M. Hawkins.

«L'actualité nous l'a démontré il y a quelques jours à peine, sur le fleuve. On avait une personne qui portait la veste [de sauvetage]; on l'a récupérée. On avait une personne qui ne portait pas la veste; on l'a cherchée pendant plusieurs journées», a donné en exemple Raynald Hawkins, en précisant qu'on enregistre une hausse du nombre de noyades dans un contexte de sports nautiques.

Le directeur général implore aussi les parents de surveiller leurs enfants aux abords des plans d'eau, qu'il s'agisse d'une piscine, d'un lac ou d'une rivière.

«Les gens tiennent pour acquis qu'il n'arrivera rien. [...] On veut que les gens aient du plaisir avec l'eau, mais surveillez les enfants», a-t-il lancé, en suggérant qu'au moins un adulte soit toujours chargé de superviser les enfants, quitte à se relayer, par exemple dans le contexte d'une fête.

Quelque 350 centres aquatiques, plages et autres piscines ont reçu des dépliants et des affiches, et feront de la sensibilisation tout au long de la semaine pour tenter de faire diminuer le triste bilan des noyades au Québec.