/news/law

Les avocats du Québec veulent une augmentation des tarifs de l'aide juridique

Jean-François Tremblay | TVA Nouvelles

Les avocats du Québec maintiennent leurs demandes d'augmenter les tarifs pour des mandats de l'aide juridique.

Leurs représentants ont rejeté la dernière proposition de Québec de hausser de 14%, en moyenne, ces honoraires.

Certains tarifs datent d'une autre époque, affirment des procureurs rencontrés au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Par exemple, la défense d'un enfant en matière de protection de la jeunesse rapporte 350$ pour l'ensemble du dossier.

Un cas de conduite avec les facultés affaiblies, une accusation portée par voie sommaire, vaut moins de 400$, même si l'affaire revient plusieurs fois au tribunal.

Cette situation fait en sorte que plusieurs avocats refusent maintenant ces mandats et des citoyens se retrouvent en position de se défendre seuls, sans avocat.

Il faut ajouter que les procureurs permanents de l'aide juridique sont débordés par le nombre de causes.

Dans ce contexte, une cause entendue au tribunal devient ardue étant donné que le justiciable ne connait pas toujours toute la complexité des procédures.

Les avocats affirment que parfois, ils ont l'impression de quasiment faire du bénévolat.