/finance/homepage

Standard & Poor's relève la cote de crédit de Québecor Média

Agence QMI

Logo de Québecor modifié, é au premier e.

Jocelyn Malette

La société de notation financière Standard & Poor's a relevé la cote de crédit de Québecor Média, mardi, la faisant passer de «BB» à «BB+».

Standard & Poor's a expliqué avoir pris sa décision en vertu de ses attentes vis-à-vis des revenus et de la gestion de la dette de Québecor Média.

La société s'attend toutefois à ce que l'entreprise médiatique parvienne à maintenir des revenus nets environ trois fois plus élevés que les coûts engendrés par sa dette.

Selon la firme, Québecor Média a terminé l'année 2018 avec un ratio du service de la dette, qui compare son bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (BAIIDA) et ses frais liés à sa dette, de 3,3 fois.

Standard & Poor's a précisé qu'elle s'attendait plutôt à un ratio de 3,6 à 3,8 fois, à la suite du rachat des actions de Québecor que détenait la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ). Au printemps 2018, l'entreprise avait annoncé le rachat de la participation de la CDPQ, qui détenait 18,47 % des parts de Québecor Média, pour 1,69 milliard $.

«La perspective stable de Québecor Média Inc. reflète nos attentes vis-à-vis de son service à la dette, qui devrait s'améliorer à un ratio de trois fois», a écrit Standard & Poor's dans une note expliquant sa décision de mardi.

La firme s'est aussi montrée optimiste pour le futur de l'entreprise basée à Montréal. «Nous prévoyons une croissance des revenus stables dans le segment télécommunication de la compagnie», a-t-elle prédit, en évoquant une hausse du nombre d'abonnés au câble de Vidéotron, une expansion des services sans fil et d'importantes marges de profit.