/news/politics

Des indemnités de 100 000$ pour l’ex-maire de Chambly

Yves Poirier - TVA Nouvelles

ÉRIC THIBAULT

Denis Lavoie, l’ancien maire de Chambly qui a remis sa démission en avril dernier, ne partira pas les mains vides.

Ce dernier recevra des allocations de départ et de transition qui totalisent environ 100 000$ a indiqué à TVA Nouvelles Jean Lacroix, directeur général de la Ville.

La Commission municipale du Québec (CMQ), qui gère la tutelle dans cette ville depuis la fin du mois de février, a statué dans ce dossier. Compte tenu du fait que M. Lavoie avait démissionné avant la fin de son mandat, la commission devait examiner si ladite démission était justifiée par des raisons familiales sérieuses ou par un problème de santé l’affectant ou affectant un membre de sa famille immédiate.

«Les renseignements contenus aux dossiers médicaux de monsieur Lavoie démontrent sans ambiguïté qu’il était justifié de démissionner pour des problèmes de santé importants affectant sa santé. Les raisons médicales qu’il invoque présentent le caractère d’importance exigé par la Loi», explique-t-on dans la décision de la CMQ.

Rappelons que Denis Lavoie était en poste depuis 2005.

En février dernier, l’UPAC a perquisitionné l’hôtel de ville de Chambly. À ce jour, aucune accusation n’a été déposée dans ce dossier. L’ex-maire Lavoie et son ex-directeur général avaient par ailleurs été plongés dans une tempête médiatique lors de la démolition de la maison Boileau.

Dans la même catégorie