/regional/troisrivieres/mauricie

Tornade en Mauricie: chanceux dans les circonstances

Pierre-Paul Biron | Journal de Québec

Environnement Canada a confirmé mercredi que c’est bel et bien une tornade de force 1 qui a frappé le camping de la petite municipalité de Lac-aux-Sables mardi soir, faisant dire au maire de l’endroit «qu’on s’en tire extrêmement bien», vu l’absence de décès ou de blessés graves.

Le Journal a pu constater sur place les graves dégâts qui ont complètement détruit certaines roulottes. L’une d’entre elles s’est notamment envolée à une vingtaine de pieds dans les airs, avant de retomber sur un autre véhicule de l’autre côté de la rue.

«J’étais debout dans la porte de ma roulotte et je regardais le vent, puis paf! La roulotte a levé dans les airs et s’est écrasée directement sur l’autre», raconte Paul Hébert, voisin de la scène, qualifiant de miracle le fait qu’il n’y ait pas eu de blessés ou même de mort.

Pour le maire de la municipalité, le fait qu’aucun décès n’ait été causé par le passage de la tornade est aussi un véritable cadeau du ciel.

«On s’en tire extrêmement bien. On a quelques dégâts qui sont très gros, la plage est fermée parce qu’il y a eu trop de dégâts, mais on va se prendre en main», assure Yvon Bourassa.

Environnement Canada a confirmé mercredi matin qu’il s’agissait bien d’une tornade de force EF-1. Des observateurs du ministère mandaté sur place pour faire le point sur le phénomène ont confié au Journal que des vents de 150 km/h à 175 km/h ont pu souffler mardi soir.

900 évacués

Mercredi après-midi, la municipalité a tenu un point de presse pour faire le bilan des dommages et des évacuations.

Il est toujours trop tôt pour connaître les coûts reliés au passage de la tornade EF-1. Des évaluations sont toujours en cours.

«Étant donné que les dommages matériels se situent tant au niveau commercial que public et privé, on ne peut pas présentement les évaluer en termes de coûts», précise Valérie Cloutier, coordonnatrice des mesures d’urgence et directrice de la municipalité de Lac-Aux-Sables, précisant qu’environ 10 roulottes ont été mises hors d’état de rouler en raison des dommages.

Dans les minutes qui ont suivi le passage de la tornade, le camping entier a dû être évacué, ce qui représente 900 personnes au total.

Le tout a rapidement été réalisé par les pompiers, la sécurité civile et la Croix-Rouge, au grand bonheur du maire Bourassa. «La rapidité d’intervention de tout le monde a été surprenante, dans le bon sens, j’en suis très heureux».

Le maire touché

Le maire lui-même a été touché par la tornade, alors que sa résidence a dû être évacuée. Lui et sa famille n’ont pu réintégrer le domicile que mercredi matin.

«Il n’y a qu’un seul résident permanent qui a été touché et c’est moi», s’est contenté d’affirmer Yvon Bourassa, préférant ne pas donner de détails sur les dommages à sa résidence. «C’est mineur comparativement à ce que les autres ont vécu».

Dans la même catégorie