/regional/montreal/monteregie

Un vaste dépotoir illégal inquiète en Montérégie

TVA Nouvelles

Un dépotoir illégal d'une rare ampleur a été découvert à Henryville, en Montérégie. Plusieurs tonnes de déchets ont été déposées sur un terrain vague situé en bordure de la route 133.

Ce sont des citoyens inquiets qui nous ont contactés après un incendie qui s’est déclaré sur le terrain le 28 juillet dernier.

TVA Nouvelles a tenté de visiter les lieux, mercredi soir, mais notre équipe a été aussitôt chassée par un homme qui se dit propriétaire de l’endroit.

«Ce n’est pas illégal, c’est un droit acquis! s’est exclamé l’homme, questionné par notre reporter. [...] Si vous voulez enlever notre droit acquis d’ici, enlevez-le à tous ceux qui ont des droits acquis au Québec!»

L’individu jure que les matériaux accumulés en grande quantité sur le terrain sont destinés à être recyclés.

Pourtant, le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) est catégorique: les activités de cette compagnie vont à l’encontre de la loi.

«L’entreprise ITA-CAN Démolition inc. entrepose des matières résiduelles et fait des activités de tri de façon illégale, puisqu’elle n’a pas d’autorisation du MELCC», affirme le ministère, qui ajoute avoir une enquête concernant cette situation.

Le MELCC soutient du même coup qu’il «n’écarte aucun recours pour assurer un retour à la conformité».

Contactée par téléphone, la mairesse de la municipalité, Danielle Dubois Charbonneau, a dit qu’elle ne pouvait commenter le dossier puisqu’il faisait l’objet d’une enquête par le ministère de l’Environnement.

En entrevue, le maire d’une municipalité voisine n’a toutefois pas caché son inquiétude et ses craintes par rapport à l’environnement.

«On a des agriculteurs, a tenu à souligner Martin Thibert, maire de Saint-Sébastien. C’est important pour nous de s’assurer que ce qui se produit là ne se reproduise pas ailleurs.»