/regional/montreal/montreal

De la massothérapie en CHSLD

TVA Nouvelles

Depuis quelques semaines, deux CHSLD de l'est de Montréal offrent des services de massothérapie à leurs résidents et les aînés, tout comme le personnel, n'y voient que du positif.

«Parfois, ton corps est exténué, des fois, il est plus en forme, mais ça met sur le piton... comme on dit!», affirme Manon Bourassa, une résidente du CHSLD Benjamin-Victor Rousselot qui bénéficie de ce service.

«Ces gens-là, ils ont beaucoup de douleur, ajoute Fabiola Joseph, infirmière-auxiliaire au sein du même établissement. Avec la massothérapie qu'ils vont recevoir, ça va leur faire le plus grand bien.»

Ces traitements sont conçus pour les besoins spécifiques des patients.

«Il faut faire attention au niveau des contre-indications qui vont être là, indique le massothérapeute agréé Michaël Harvey. C'est un travail qui se fait en collaboration avec les infirmières.»

Ce projet pilote est financé par la Fondation de la massothérapie.

«Notre mission à nous, c'est d'offrir des soins de massothérapie aux personnes, entre autres, qui vivent avec le cancer ou encore de la douleur chronique ou précisément aussi les personnes âgées», indique Sylvie Bédard, présidente de l’organisme.

Au-delà du traitement, le simple contact humain avec le massothérapeute fait une grande différence auprès des patients.

«On est là pour les entendre, savoir comment est-ce qu'ils vont aujourd'hui, précise Michaël Harvey. On est là pour faire une présence qui est rassurante aussi. C'est souvent des personnes qui sont isolées, qui n'ont pas parlé avec leurs proches.»

Dans un an, le projet pilote pourrait être offert dans d'autres établissements