/news/law

Le pardon accordé à ceux qui ont un casier judiciaire de possession simple de cannabis

Stéphane Sinclair | Journal de Montréal

Les personnes qui ont un casier judiciaire de possession simple de cannabis peuvent dès aujourd’hui faire une demande de pardon qui sera automatiquement accordé.

Le ministre de la Justice et procureur général du Canada, David Lametti, en a fait l’annonce ce matin à Montréal.

«Ce pardon les aidera à obtenir un emploi, à suivre des études, à voyager et à participer activement dans leur collectivité», a expliqué le ministre en conférence de presse. Ce dernier affirme que le processus sera rapide et gratuit.

Les personnes désireuses d’obtenir le pardon peuvent le faire en ligne et n’auront pas à payer les frais de 631$

Le processus prendra quelques semaines au lieu de plusieurs mois, assure-t-il. Les demandes doivent se faire à la Commission des libérations conditionnelles.

M. Lametti ne peut garantir néanmoins l’accessibilité à tous les pays, notamment les États-Unis.

« Chaque pays est libre de gérer ses frontières comme il le veut », en expliquant que le pardon n’efface pas les banques de données des États-Unis ou des autres pays. Il espère néanmoins que les États-Unis finiront par en tenir compte.

La conférence de presse a été interrompue quelques minutes par un homme qui accusait le gouvernement d’avoir vendu des véhicules blindés à l’Arabie Saoudite alors que ce pays est responsable de milliers de morts dans sa guerre au Yémen.