/regional/outaouais

Poissons morts en Outauais: la faute d’installations hydroélectriques?

TVA Nouvelles

Pour une quatrième fois en quelques semaines, des centaines de poissons morts ont été retrouvés sur les berges de la rivière des Outaouais, dans le secteur Masson-Angers. Le ministère de l’Environnement croit toutefois avoir identifié l'origine du problème.

Selon le ministre Benoit Charette, la piste «la plus sérieuse» étudiée présentement par les autorités pointe vers les installations hydroélectriques d’Energy Brookfield Canada Inc.

«On ne parlerait pas d’un déversement de nature chimique, mais bien des opérations de l’entreprise elle-même. Une enquête en bonne et due forme a été déclenchée à ma demande», a ajouté Benoit Charrette, tenant à rassurer la population.

Le ministère de l’Environnement dépêchera aussi un poste de commandement en Outaouais pour trier les différentes analyses effectuées au cours des dernières semaines.

Les biologistes avaient prélevé des échantillons lors des précédents incidents et transféré le tout au Centre québécois sur la santé des animaux sauvages. Ce sont les résultats préliminaires sur ces échantillons qui ont écarté d’entrée de jeu l’hypothèse de la maladie infectieuse.

 

 

Dans la même catégorie