/regional/quebec/chaudiereappalaches

Un restaurant de Lévis forcé d'entasser ses ordures dans une voiture

Raphaël Beaumont-Drouin | TVA Nouvelles

Les multiples retards dans la collecte d’ordures sur la Rive-Sud de Québec ont forcé un restaurateur de Lévis à prendre les grands moyens afin de camoufler les mauvaises odeurs émanant de ses ordures en entreposant les sacs noirs dans un véhicule stationné derrière le commerce.

Le copropriétaire du Rotisserie Fusée du Boulevard Guillaume-Couture dit que les camions chargés de venir prendre les ordures de son commerce sont en retard de plusieurs jours.

«C’est dégueulasse», déplore-t-il en pointant du doigt la benne à ordures débordante de sacs de poubelles située derrière son restaurant.

Les effluves nauséabonds qui se dégagent des sacs gorgés de poulet et de graisse lui auraient mérité des plaintes de ses employés et de ses voisins.

Manque de main-d’œuvre

La gestion de déchets est un problème récurrent à Lévis cet été. Plusieurs citoyens se seraient plaints de retards de plusieurs journées depuis la fin du mois de juin.

Ces ratés s’expliquent par le manque de main-d’œuvre chez Sani-Terre, sous-traitant responsable du contrat de gestion des ordures sur la Rive-Sud.

Le problème touche les résidents et les commerces selon Christian Paré, chef du service des matières résiduelles à la Ville de Lévis.

«[Sani-Terre] a déployé une série d’actions afin de trouver de nouveaux chauffeurs,» explique-t-il, précisant que la Ville suit activement le dossier.

M. Paré précise que les retards ne touchent pas la collecte des bacs de compost ou de recyclage, et qu’il a bon espoir que la fin des vacances de la construction permettra à Sani-Terre d’aller chercher de nouveaux chauffeurs.

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a indiqué vendredi que la collecte des déchets dans les secteurs de Charny et de Lévis «accuse un retard» et devrait être complétée samedi.