/finance/homepage

La Caisse de dépôt génère un rendement de 6,1 %

Sylvain Larocque | Journal de Montréal

Sébastien St-Jean / Agence QMI

La Caisse de dépôt et placement du Québec a enregistré un rendement de 6,1 % au premier semestre de 2019, un résultat propulsé par la bonne tenue des Bourses et du marché des obligations.

Le portefeuille d’actions de l’institution a généré un rendement de 8,6 % au premier semestre, contre 7 % pour celui des titres à revenu fixe et -1,4 % pour celui de l’immobilier et des infrastructures.

La performance de la Caisse est toutefois inférieure à celle de son indice de référence, qui a produit un rendement global de 7,5 % pendant la même période.

Difficultés en immobilier

L'immobilier et les infrastructures «sont, par définition, des actifs de long terme dont la performance ne peut être évaluée sur un semestre. Sur [six mois], le portefeuille d'infrastructures offre des résultats conformes aux attentes, mais se compare à un indice de référence composé de plus de 200 titres boursiers qui profitent de l’effervescence sur les marchés publics», explique la Caisse. 

«En immobilier, le rendement semestriel reflète les pressions à la baisse sur les secteurs traditionnels au profit de nouveaux segments de marché comme l’immobilier industriel et logistique et les immeubles à usage mixte. Le portefeuille d’Ivanhoé Cambridge poursuit son repositionnement en ce sens, comme en témoignent plusieurs investissements ces dernières années. Ainsi, en deux ans, le secteur de l’immobilier industriel et logistique est passé de 1 % à 12 % du portefeuille global, avec un objectif de 20 % à moyen terme», ajoute l’institution.

Manque à gagner de 4,2 G$

Au premier semestre de 2019, les résultats des placement de la Caisse se sont chiffrés à 18,4 milliards $. Ceux-ci auraient atteint 22,6 milliards $ si l’institution avait eu la même performance que son indice de référence.

Au 30 juin, l’actif de la Caisse s’élevait à 326,7 milliards $.