/regional/estduquebec/basstlaurent

Rupture de service à l’hôpital d’Amqui

Katia Laflamme | TVA Nouvelles

Aucune chirurgie ne sera effectuée au bloc opératoire de l’hôpital d’Amqui pendant les neuf prochains jours.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent n'a pas été en mesure de trouver un remplaçant pour combler les vacances d'un chirurgien.

Toutes les chirurgies urgentes et les accouchements seront transférés à l’hôpital de Rimouski situé à près de 100 kilomètres.

Les chirurgies électives ont également été remises à plus tard.

La rupture de service du bloc opératoire était initialement prévue du 5 au 19 août, mais le CISSS a finalement été en mesure de trouver un chirurgien qui a accepté de venir combler la garde en chirurgie du 14 au 19 août. Les accouchements pourront aussi avoir lieu à Amqui puisque le chirurgien remplaçant est habilité à effectuer des césariennes.

Une situation qui inquiète les résidents de la région qui craignent devoir faire plus d’une heure de route pour subir une opération d’urgence «ça m’inquiète c’est certain, si on a un accident va falloir aller à Rimouski» a confié à TVA Nouvelles une résidente. Un autre résident affirmait plutôt être désolé «ici on a des besoins et ils envoient toujours cela à Rimouski».

Le député de Matane-Matapedia Pascal Berube dénonce cette nouvelle découverte médicale: «Je ne veux pas de corridor vers Rimouski, je veux qu’on puisse pratiquer les chirurgies essentielles pour la population» a-t-il affirmé en entrevue à TVA Nouvelles.

Il demande au ministère de la Santé et à la fédération des Médecins spécialistes de trouver des solutions: «J’aimerais que la Fédération des Médecins spécialistes du Québec et le ministère de la Santé fassent une sortie ensemble en nous disant voici la solution».

La direction du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent refuse de commenter la situation.

Dans la même catégorie