/news/law

Un médecin aux mains longues radié de façon permanente

Jean-François Racine | Journal de Québec

L’ex-médecin de Montmagny, Jean-François Rancourt, a été radié de façon permanente par le Conseil de discipline du Collège des médecins du Québec.

Accusé d’agressions sexuelles sur plusieurs patientes, il s’était engagé devant la cour criminelle à ne plus pratiquer en août 2017.

L’ancien omnipraticien a été condamné à deux ans de prison pour ces agressions sexuelles sur des patientes. Son procès a été hautement médiatisé et après les premières plaintes, d’autres femmes ont dénoncé son comportement.

D’abord radié pour cinq ans en 2017, il est désormais radié de façon permanente en plus de se voir imposer des amendes totalisant 35 000 $.

«Le 25 juin 2013, à titre de médecin de famille, il a procédé à un examen gynécologique en introduisant des doigts à l’intérieur du vagin d’une patiente, en plaçant simultanément un doigt de sa main gauche sur son clitoris et en faisant des mouvements circulaires avec ce doigt, posant ainsi autant de gestes abusifs à caractère sexuel», peut-on lire dans l’avis de radiation du 31 juillet dernier.

De nombreux autres gestes abusifs à caractère sexuel sont également décrits aux différents chefs d’accusation.

Le 12 août 2014, il avait, lors d’un suivi de grossesse, glissé sa main droite non gantée à l’intérieur du sous-vêtement de sa patiente, en plaçant son doigt sur son clitoris et en faisant un massage pour une période d’environ une minute avec ce doigt.

Le médecin de famille avait reconnu avoir inséré un doigt dans le vagin d’une patiente souffrante qui le consultait pour d’intenses douleurs au dos.

«Mais qu’est-ce qu’il fait à l’intérieur de ma bobette? Ça n’avait pas de bon sens», a relaté à l’époque une patiente, dont l’identité est protégée.

Le 25 juillet 2019, le conseil de discipline a imposé au Dr Jean-François Rancourt une radiation permanente sur chacun des chefs 1 à 11.

Dans la même catégorie