/regional/estduquebec/cotenord

Traversiers Matane-Côte-Nord: pas d’impact majeur sur la saison touristique

André Normandeau

 - Agence QMI

Les problèmes de traversiers Matane-Côte-Nord ne semblent pas avoir eu d’impact majeur sur la saison touristique de la Manicouagan. Lors de notre passage au Jardin des Glaciers, plusieurs dizaines de touristes s’apprêtaient à visiter l’attraction touristique majeure de Baie-Comeau.

«Il n’y a pas eu d’impact majeur en ce qui nous concerne pour ce qui est des avaries de nos traversiers», souligne le directeur général Patrick Pelletier. Les dirigeants ont toutefois dû ajuster le tir après la saga de la traverse Matane-Côte-Nord, précise-t-il.

«Initialement, on était inquiet. On faisait partie de ceux qui avaient des craintes, mais on restait positif, on a travaillé notre campagne marketing différemment. On a essayé de suivre les gens dans leur déplacement. Les médias sociaux nous permettent de faire du ciblage assez pointu en terme de période aussi.» Tourisme Côte-Nord confirme que le pire a été évité.

La campagne de publicité numérique sur les réseaux sociaux avec l’aide de la Société des traversiers du Québec a pu jouer dans la balance. «C’est jamais mauvais mais c’est difficile de mesurer l’impact réel que ça eu», rappelle le directeur général Mario Leblanc. «Mais il reste quand même qu’on espérait que nos inquiétudes ne se matérialisent pas puis ça ne s’est pas matérialisé jusqu’à présent. Dans l’ensemble, je pense qu’on va avoir de bons résultats à la fin de la saison.»

Le Jardin des Glaciers remarque une légère augmentation de ses visiteurs par rapport à l’an passé, mais surtout qu’ils arrivent plus tard dans la saison de quelques jours. L’an passé, le Jardin des Glaciers a accueilli plus de 8600 visiteurs dans ces deux installations, soit l’ancienne église St-Georges et la vallée des coquillages.

Dans la même catégorie