/news/society

Les Nord-Côtiers, l’alcool et le cannabis

Olivier Roy-Martin | TVA Nouvelles

Les Nord-Côtiers consomment moins d’alcool que la moyenne des Québécois, mais lorsqu’ils en prennent, ils sont plus portés à prendre un coup que les autres. Voilà l’un des constats de la plus récente étude d’Éduc'Alcool dans la région.

L’organisme à but non lucratif affirme avoir effectué «le plus vaste échantillon jamais établi» pour ce sondage effectué dans chacune des provinces du Québec. Au moins 350 personnes ont été sondées par téléphone ou sur le web en 2019.  

On y apprend que les Nord-Côtiers sondés consomment moins souvent et en moins grande quantité que la moyenne des Québécois. 76% des répondants de la Côte-Nord ont bu au cours des 12 derniers mois, contre 85% en moyenne au Québec.

Mais 57% des participants au sondage sur la Côte-Nord disent avoir consommé de manière excessive au cours des 12 derniers mois, contre 55% en moyenne au Québec.

Après avoir pris un coup, les citoyens de la Côte-Nord sont parmi ceux qui prennent le moins le volant. 7% des répondants ont admis avoir consommé un verre de trop avant de conduire, alors que la moyenne québécoise est de 8%. 

Les Nord-Côtiers et le cannabis

Pour la première fois, Éduc’Alcool a sondé les habitudes de consommation de cannabis des Nord-Côtiers.

Les Nord-Côtiers consomment moins de cannabis que la moyenne provinciale, et parmi ceux qui en prennent, ils sont moins nombreux à mélanger cannabis et alcool, on sait que ça a des effets négatifs.

Environ un québécois sur 5 consomme du cannabis et parmi les consommateurs, le quart mélange les deux substances, une pratique déconseillée par Éduc’alcool.