/regional/troisrivieres/mauricie

Les touristes arrivent enfin à Shawinigan!

Amélie Marcoux | TVA Nouvelles

La Mauricie vit présentement une très bonne saison touristique mais, si, dès juin les touristes étaient au rendez-vous en grand nombre à Trois-Rivières, du côté de Shawinigan, la saison touristique a plutôt commencé tardivement. Heureusement, les commerçants rattrapent présentement le temps perdu.

C’est le cas entre autres du Parc de l’Île-Melville. La station touristique qui compte un camping et un parcours d’hébertisme aérien «D’Arbre en Arbre» bat même présentement des records! «Dimanche passé, ç’a été notre plus grosse journée en quatre ans en [terme de] revenus et lundi aussi ça ressemblait pas mal à dimanche», souligne le directeur général du Parc de l’Île-Melville, Luc Désaulniers.

Pourtant, chez lui, la saison estivale avait commencé difficilement. Les périodes les plus achalandées ne sont plus les mêmes. «Au mois de mai, j’ai ouvert et il y avait de la neige. Mes tuyaux de camping étaient gelés. Donc, le mois de mai nous a fait un petit plus mal par rapport à l’année passée, mais quand je vais voir les chiffres au mois d’août, on a rattrapé», conclut-il.

À la Cité de l’énergie, les touristes ont aussi tardé à venir et les billets pour le spectacle «Nezha» ne partaient pas aussi vite en juillet que prévu. La directrice générale, Sandie Letendre, remarque que les gens prennent leurs vacances plus tard. «On a été quand même occupés tout l’été depuis le mois de juin, mais on constate vraiment que le gros boom est en ce moment au mois d’août», explique-t-elle.

«Au début, on a été un peu en retard dans nos statistiques et là, on est en train de rattraper avec un beau mois d’août super achalandé», ajoute-t-elle.

Les restaurateurs de Shawinigan aussi ont remarqué que les touristes sont arrivés plus tard cette année. «On remarque que juillet a été assez tranquille quand même, on a eu quelques touristes oui, mais pas comme on s’y attendait. Tandis que depuis qu’août est arrivé, dans les deux dernières semaines, c’est là vraiment qu’on a senti un ressort. Samedi dernier même, 99 % de mes clients étaient Français», témoigne la gérante du restaurant «462 Tamarac», Stéphanie Marcotte.

L’achalandage est aussi bon présentement dans les hôtels. «Pour certains hôtels, pendant le mois d’août c’est pratiquement complet, donc ça va bien! Au niveau des gîtes, ça va bien aussi», constate une agente du bureau touristique de Shawinigan, France St-Amant.

Info Shawi remarque aussi que les visiteurs à Shawinigan ont tendance à rester de plus en plus longtemps. Ils dorment sur place.