/regional/saguenay

Trois ans d'attente pour un mal de genoux

Kate Tremblay | TVA Nouvelles

Une femme de Dolbeau-Mistassini, au Lac-Saint-Jean, souffre de douleurs chroniques aux genoux depuis plusieurs années, mais pourrait devoir attendre trois ans avant d'avoir accès à des spécialistes.

Sonia Bouchard, 41 ans, a subi neuf opérations au cours des 25 dernières années et a consulté trois orthopédistes différents.

Le dernier lui a donné une référence pour une consultation dans une clinique de gestion de la douleur chronique.

Elle avait espoir de voir enfin sa qualité de vie s'améliorer et de diminuer la quantité de médicaments qu'elle doit prendre quotidiennement, jusqu'à ce qu'on lui annonce qu'elle pourrait devoir attendre trois ans.

«Je suis restée sans mot, a expliqué Mme Bouchard. Chaque jour compte pour une personne qui souffre de douleur chronique. Je comprends que je ne suis pas la seule dans cette situation et je ne veux surtout pas prendre la place de quelqu'un d'autre, mais je tiens à dire que ça n'a pas de sens.»

Comme elle, 800 personnes sont actuellement en attente d'une consultation dans une clinique de gestion de la douleur au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Chaque cas est évalué individuellement en fonction de sa priorité.

Les autorités régionales de la santé n'étaient pas en mesure ce jeudi de confirmer le délai de trois ans avancé par la patiente ni les raisons qui pourraient l'expliquer.

La personne responsable des cliniques de la douleur dans la région est actuellement en vacances.