/news/law

Une éducatrice accusée de voies de fait sur un enfant de sept mois

Dominique Lelièvre | Journal de Québec

La propriétaire d’un service de garde en milieu familial de Lévis a formellement été accusée de s’être livrée à des voies de fait causant des lésions corporelles à un enfant de sept mois, aujourd’hui.

Huguette De Varennes, une dame de 63 ans qui est la propriétaire de la garderie «Chez Mamy Huguette», a comparu au palais de justice de Québec jeudi après-midi pour des faits qui se seraient produits le ou vers le 2 août dernier.

L’éducatrice s’est présentée menottée dans le box des accusés, l’air calme. Elle a pu recouvrer sa liberté mais devra cependant se soumettre à de sévères conditions.

Ainsi, il lui est demandé de ne pas importuner la victime présumée et ses parents et il lui est interdit de se trouver en présence d’enfants de moins de 16 ans, sauf en accompagnée d’un adulte qui connaît le présent dossier.

Il lui est également interdit de se trouver en relation d’autorité avec un enfant, de faire référence à la cause sur les médias sociaux et d’avoir une garderie à domicile.

L’éducatrice avait été arrêtée sur son lieu de travail par les policiers, mercredi.

Fracture au fémur

Tout a commencé par la visite des parents dans un centre hospitalier le weekend dernier. Ceux-ci avaient été alertés par «un changement de comportement de l’enfant», d’après Jean-Sébastien Levan, porte-parole au Service de police de la Ville de Lévis (SPVL).

Le personnel hospitalier a constaté une fracture sur le fémur du bambin. En raison de l’origine inconnue de celle-ci, l’unité qui s’occupe des dossiers de maltraitance s’est mêlée de l'affaire. Finalement, un protocole d’enquête s’est enclenché, menant à l’arrestation de mercredi.  

La suspecte a été conduite au poste de police. Elle est attendue au palais de justice de Québec cet après-midi, mentionne le SPVL.  

Allégations contestées  

Lors du passage du Journal dans l’établissement du boulevard Guillaume-Couture, la fille de la propriétaire s’est dite sous le choc et a fermement démentie les allégations portées contre sa mère.  

«Ma mère, c’est le genre d’éducatrice qui va appeler les parents si l’enfant a plus d’une heure de retard pour être sûr qu’il n’a pas été oublié dans l’auto», a dit la femme qui a préféré ne pas se nommer.  

«C’est sûr que ce n’est pas ma mère. L’inspectrice m’a dit que pour casser un fémur, ça prend une force énorme. C’est sûr que c’est un homme qui a fait ça. Le bébé aurait hurlé et je l’aurais entendu», croit-elle.  

Horaires atypiques  

La garderie n’était pas en activité, jeudi.   

Selon la police, «Chez Mamy Huguette» est une garderie non accréditée, chose permise par le ministère de la Famille sous réserve de respecter certaines conditions.  

Sur sa page Facebook, le service de garde affirme offrir des «formules flexibles» et adaptées aux horaires «atypiques» des parents. «J'offre d'excellents soins. Les enfants sont très bien encadrés», peut-on lire.