/news/law

Le révérend Labrie reconnu coupable d’avoir pratiqué la médecine illégalement

TVA Nouvelles

Entouré de plusieurs de ses fidèles, le révérend Jean-François Labrie de l’église Inter-Foi de North Hatley a été reconnu coupable d’avoir pratiqué la médecine illégalement.

Le Tribunal a considéré que sa défense était constituée de propos «flous et ambigus». Le révérend affirmait avoir pratiqué des rituels religieux qui n’avaient rien de médical.

Depuis sa clinique, le religieux recueillait de l'information sur les maux physiques des patients qui venaient le consulter et appliquait un traitement sur-le-champ. Il pouvait recevoir de 80 à 130 personnes par semaine, 40 semaines par année. Une «contribution volontaire» de 70 à 80 dollars était suggérée pour la consultation.

Le juge a d’ailleurs soulevé des questions quant à l’utilisation de ces dons. Le défendeur prétend ne pas savoir à combien ils s’élèvent, puisqu’il agissait à titre de «bénévole».

«Ni le défendeur ni le président du conseil d'administration ne peuvent dire qui vide la boîte de réception des dons et calcule l'argent versé. C'est assez fascinant, compte tenu de l'importance des sommes qui doivent y circuler», peut-on lire dans le jugement rendu aujourd’hui par le juge Érick Vanchestein.

L’avocat de M. Labrie, Me Robert Brunet, trouve le jugement sévère. «À mon avis, il n’y a pas lieu de parler d'une absence de crédibilité de l'ampleur de celle décrite par le juge dans sa décision.»

De son côté, Jean-Louis Granger, enquêteur du Collège des médecins, rappelle l’importance de consulter un professionnel de la santé. «Si les gens vont voir ces genres de thérapeutes, plutôt que des professionnels, leur situation peut s'empirer.»

Depuis le début des procédures, le révérend de 41 ans se défendait d'avoir exercé la médecine dans sa clinique de North Hatley.

Il s’expose à des amendes totalisant un peu plus de 90 000$ pour 9 chefs d’accusation. Sa peine exacte sera décidée lors de représentations le 4 octobre prochain.

Dans la même catégorie