/regional/saguenay

Les parents de l'ado blessé par un train veulent que la sécurité soit renforcée

Jean Houle | TVA Nouvelles

Le récent témoignage de l’adolescent qui a été happé par un train à Saguenay a ému la Ville et le Canadien National, mais les parents du jeune homme aimeraient que la sécurité à cet endroit soit renforcée.

«Je vois la piste cyclable qui passe par là, et ce n'est pas très logique», a questionné Marco Pageau, le père de Charles, 14 ans, qui risque toujours l’amputation, près de quatre mois après l’accident.

La piste cyclable passe en effet par-dessus la voie ferrée, tout près du «skatepark de l’arrondissement de Jonquière que Charles Pageau venait de quitter quand il a décidé avec un ami de s’agripper à un train en marche.

«L'endroit pourrait être moins accessible», poursuit le père du blessé. «Il suffit d'un enfant en bas âge qui décide de courir sans regarder, et il pourrait se faire frapper.»

Après l'accident d'avril dernier, le Canadien National (CN) a délégué un inspecteur sur les lieux. Il a jugé que l'emplacement répondait aux normes de sécurité.

«Les voies sont dégagées, la signalisation est visible, c'est affiché», a précisé le policier-inspecteur du CN, Pierre Bergeron.

La Ville de Saguenay et le CN cherchaient une façon de souligner la Semaine de la sécurité ferroviaire, à compter du 23 septembre prochain.

Le message de sensibilisation lancé par Charles Pageau sur TVA Nouvelles a été entendu par les autorités, qui aimeraient le solliciter. L'adolescent veut rappeler aux jeunes d'éviter les jeux dangereux avec un train en marche.

«Il a le bon message et il a le courage de le livrer», a expliqué le conseiller responsable de la Commission de la sécurité publique à Saguenay, Kevin Armstrong.

«C'est certain que le message a plus de poids provenant de lui qu'un policier», a pour sa part commenté Pierre Bergeron du CN.

Dans la même catégorie