/news/currentevents

Femme transformée en torche humaine : son ex-conjoint arrêté

Dominique Lelièvre | Journal de Québec

L’ex-conjoint de la femme brûlée sur 50 % de son corps en pleine rue à Québec, un homme de 39 ans, a été arrêté pour tentative de meurtre et voies de fait graves par la police à Drummondville, samedi.

À LIRE ÉGALEMENT

Transformée en torche humaine: elle criait «Au secours! Je suis en feu!»

Le présumé assaillant est soupçonné d’avoir mis le feu aux vêtements de la femme de 27 ans, transformant celle-ci en véritable torche humaine et provoquant de très sévères brûlures à son visage, son dos et ses mains, notamment.

Cette femme luttait toujours pour sa vie dans l’unité des grands brûlés d’un hôpital de la région, samedi.

La police de Québec était aux trousses du suspect depuis les horribles événements qui se sont produits un peu avant 21 h, hier, sur la rue Arago Ouest dans le quartier Saint-Sauveur.

Il avait ensuite rapidement pris la fuite. C’est finalement la Sûreté du Québec qui l’a retrouvé, en fin d'avant-midi, samedi, sur la rue Girardin près d’un restaurant rapide à proximité de l’autoroute 20, à Drummondville.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) mène l’enquête et a envoyé des inspecteurs pour soumettre le suspect à un interrogatoire. Le corps policier ne pouvait confirmer si l’homme a des antécédents judiciaires.

«Un travail d’enquête important a été réalisé par l’ensemble de nos policiers. Toute la nuit, des policiers ont travaillé sur le dossier et puis finalement, ç’a porté fruit», a dit Étienne Doyon, porte-parole du SPVQ.

La police tenait à faire connaître rapidement l’arrestation de cet homme de façon à «rassurer» le public.

La scène d’horreur s’est déroulée sous les yeux des deux enfants en bas âge de la jeune femme et de sa mère. Ces derniers n’ont pas été blessés, mais tous ont tout de même été conduits à l’hôpital par mesure de précaution.

Les jeunes enfants sont confiés à leur grand-mère jusqu’à nouvel ordre.

«La victime est toujours dans un centre hospitalier. On sait qu’elle a subi des blessures très importantes. On en est là pour l’instant. On souhaite le meilleur pour elle», a ajouté M. Doyon.