/news/currentevents

L'ex-mari de la femme transformée en torche humaine arrêté

Arnaud Koenig-Soutière | Journal de Québec

Les parents de la femme de 27 ans victime de l'horrible agression survenue dans le quartier Saint-Sauveur sont « traumatisés » du geste criminel qu’aurait posé l’ex-mari de leur fille plongée dans le coma et brûlée sur la moitié de son corps.

La mère de la jeune femme, qui a tenu à taire son identité ainsi que celle de sa fille, se trouvait dans l’appartement avec les deux jeunes enfants, qu’ont ensemble la victime et le suspect, lorsque l’attaque est survenue.

La jeune femme se trouvait dans le stationnement adjacent à l’immeuble à logements où elle réside rue Arago Ouest, dans le quartier Saint-Sauveur, à Québec, vendredi soir, lorsque son ex-mari l’aurait aspergé d’essence avant de la mettre en feu.

« Quand je suis arrivée en bas, j’ai trouvé la voiture de ma fille avec le coffre ouvert. C'est comme si elle était en train de lever [le fond de la valise] pour prendre la roue de secours », a raconté la mère de la victime en entrevue avec Le Journal au logement de la victime.

Coma artificiel

La femme de 27 ans a été conduite dans une unité de grands brûlés de la région. Elle a été plongée dans un coma artificiel afin de lui épargner la douleur des brûlures qui auraient affecté la moitié de son corps, dont son visage, son dos et ses mains. « Elle est dans un mauvais état, un état grave », a indiqué la mère, rapportant que l’hospitalisation pourrait durer « beaucoup de mois ».

La femme d’origine tunisienne, en visite au Canada, a été chargée de s’occuper de ses deux petits-enfants. Elle espère que son mari, le grand-père des enfants, pourra débarquer au pays pour l’appuyer.

« Je suis traumatisé. Ma fille est à l’hôpital, brûlée à 50 %, ma femme et les enfants de ma fille sont à la maison, seuls... Je ne sais pas quoi faire », a réagi le grand-père, Abdeljalil Haj Amor, joint par Le Journal en Tunisie.

« Violent »

Selon nos informations, le suspect, Frej Messaoud Haj, 39 ans, est l’ex-mari de la victime. L’union aurait débuté il y a environ huit ans en Tunisie. Puis, la jeune femme est rapidement venue rejoindre son nouveau mari au Canada, où il était installé depuis quelques années.

Un divorce récent, qui aurait été initié par la victime, serait à la source du terrible incident, estime le père de la jeune femme, qualifiant son ancien gendre de « violent ».

« Ça fait des années que ça dure, déplore Abdeljalil Haj Amor. Je suis venu en 2014 rendre visite à ma fille et j’ai vu qu’il y avait beaucoup de problèmes, beaucoup de conflits. Je suis resté avec elle plusieurs années à Québec pour la soutenir. »

Frej Messaoud Haj a été arrêté pour tentative de meurtre et voies de fait graves. Il devait rencontrer les enquêteurs, hier, après son arrestation près d’un restaurant A&W de Drummondville. L’individu n’a pas d’antécédents criminels.

— Avec Taïeb Moalla

Dans la même catégorie