/news/culture

Un message émouvant pour souligner l'anniversaire du décès de Marie-Soleil Tougas

Vanessa Hébert | Agence QMI

Cette fin de semaine marquait le 22e anniversaire du décès de Marie-Soleil Tougas et son bon ami Gregory Charles a tenu à livrer un témoignage touchant pour l'occasion.

Le 10 août 1997, un accident d’avion avait coûté la vie à l’actrice chouchou d’une génération, qui n'était alors âgée que de 27 ans, ainsi que de son conjoint, le cinéaste Jean-Claude Lauzon.

Connue pour ses rôles dans les téléromans tels Chop Suey, Peau de Banane, Ent’Cadieux et Chambres en ville, les jeunes des années 90 se souviendront surtout d'elle pour la coanimation de l’émission Les Débrouillards aux côtés de Gregory Charles.Ce dernier en a profité pour rédiger un magnifique texte qu'il a partagé sur Facebook, rendant hommage à son amie en ce triste anniversaire.

Le mélomane a confié que tout au long de la journée, il s’est remémoré les nombreux bons moments qu’il a passés avec sa complice, à travers Les Débrouillards et Chambres en ville, mais aussi lors de soirées mémorables.

«J'ai repensé à nos conversations éternelles sur la religion, sur le Québec, sur le futur de la planète. J'ai repensé à tous ces garçons qui me demandaient ton numéro de téléphone et qui étaient très intimidés à l'idée de t'appeler», s’est-il souvenu.Gregory Charles n’a pas pu s’empêcher de penser à ce que la comédienne aurait pensé du monde actuel, si elle n’était pas partie trop tôt.

«Tu me dirais que t'avais raison à propos de plein de choses. Le réchauffement de la planète, le défi que pose la survie du français au Québec, l'importance de l'eau, de notre eau potable. Tu rirais parce que moi qui ai passé toute ma vie à enseigner aux garçons, c'est une fille que j'ai eue. Moi je te dirais que j'avais raison en disant que les États-Unis allaient élire un noir avant d'élire une femme», a poursuivi l’artiste multidisciplinaire qui a remercié sa vieille amie de l’avoir poussé à écrire des chansons.

«Je sais que tu ne croyais pas au ciel, mais moi, j'y crois, parce que ce serait trop con qu'on ne se retrouve pas un jour», a-t-il conclu son message chargé d’émotion.