/news/culture

Décès du chanteur ivoirien DJ Arafat

Agence France-Presse

Le chanteur ivoirien DJ Arafat, star du coupé-décalé très populaire en Côte d'Ivoire, est mort lundi à 33 ans des suites d'un accident de la circulation survenu dans la nuit, a annoncé la Radio-Télévision publique ivoirienne (RTI).

«Décès de l'artiste DJ Arafat, de son vrai nom Houon Ange Didier, ce lundi 12 août à 8 heures (locales et GMT), des suites d'un accident de la circulation qui s'est produit dans la nuit de dimanche» à lundi à Abidjan, a indiqué la RTI sur son compte Twitter.

Selon des messages et des photos qui circulent sur les réseaux sociaux, DJ Arafat pilotait une moto lorsqu'il a percuté une voiture dans la nuit.

Le ministre ivoirien de la Culture Maurice Kouakou Bandaman «présente ses condoléances à la famille et aux mélomanes», et des dispositions seront prises pour «un hommage à l'artiste», selon un communiqué diffusé par la RTI.

«On est tous sous le choc», a témoigné auprès de l'AFP Ickx Fontaine, producteur et spécialiste du hip-hop. DJ Arafat était «au top niveau depuis 15 ans et son premier tube +Jonathan+. C'était impressionnant».

«C'était un vrai chanteur et un batteur (...) il a donné un nouveau souffle au coupé-décalé», a-t-il estimé.

DJ Arafat avait été désigné «meilleur artiste de l'année» aux Awards du coupé décalé en 2016 et 2017.